Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Manifestation à Tsiroanomandidy : solidarité contre les bavures militaires

    Manifestation à Tsiroanomandidy : solidarité contre les bavures militaires

    Plusieurs régions risquent de subir les conséquences des bavures des militaires de l’opération «Fahalemana» à partir du mois prochain. Une pénurie de viande de bœuf est à craindre, selon les pronostics.

    Suite à la décision commune prise par les membres du groupe ethnique Antandroy lors de la journée de solidarité organisée dans la capitale de la région Bongolava, samedi dernier, une pénurie de viande de bœuf est à craindre.

    Les marchés de bovidés de Tsiroanomandidy, d’Ambositra, de Mahitsy, d’Ambalavao et de Mandoto seront mis en veilleuse à partir du 4 février prochain, selon la décision des participants à la manifestation de Tsiroanomandidy. Les intervenants l’ont annoncé  en réplique à l’inertie des responsables étatiques face à l’arbitraire dont les membres de la communauté Antandroy sont victimes.

    Ils ont expliqué en effet qu’aucune mesure n’a été prise à l’encontre des militaires auteurs de graves bavures ayant entraîné la mort de plusieurs des leurs. Les plaintes déposées par les familles n’ont jamais été prises en considération même s’il a été vérifié toutefois que les individus abattus de sang-froid par les militaires au cours de l’opération dans la région du Bongolava étaient des opérateurs dans la filière bovine ou de simples ruraux n’ayant aucun lien avec les voleurs de bœufs.

    Malgré le contexte, cette manifestation se déroulait dans le respect de la législation en vigueur et en présence des autorités locales.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.