Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Reboisement-Analamanga  : lancement de la campagne 2015-2016

    Le coup d’envoi de la campagne de reboisement 2015-2016 pour la région Analamanga a été donné, hier dans la commune rurale d’Ampanotokana, district d’Ambohidratrimo. Près de 2.500 jeunes plants, composés d’eucalyptus robusta et d’acacia mangium ont été mis en terre sur un terrain de 2,5 ha, sis dans l’un des sites d’intervention du projet «Adiafo» (Ala diovina sy ajariana ho fandrehitra ho an’ny olona), financé par l’Union européenne. L’événement a même été parrainé par l’Ambassadeur de l’Union européenne à Madagascar, Antonio Sanchez-Benedito Gaspar. Cette intervention n’est qu’un prélude aux actions de reboisement à mettre en œuvre pour atteindre l’objectif de «Adiafo» durant cette campagne.

    750 ha de terrain reboisés jusqu’à fin-février

    En tant que premier acteur du projet «Adiafo», «l’Association inter-coopération Madagascar (AIM) s’est attelée depuis des mois au travail avec les communautés cibles afin de pouvoir respecter le calendrier de la campagne de reboisement 2015-2016, qui devrait s’étaler entre décembre 2015 et février 2016», a indiqué le chargé de programme et premier responsable du projet «Adiafo» au niveau de l’AIM, Emile Andriamampandry. Les travaux menés concernaient, entre autres, la préparation du terrain (labour et confection des trous), la production de pépinières avec la communauté locale…

    Ainsi, 45 pépiniéristes répartis dans les 11 communes d’intervention ont été formés par AIM. Chaque pépiniériste produira 25.000 plants pour atteindre la vision de 750 ha de terrain reboisés jusqu’à fin-février.

    D’après Emile Andriamampandry, «Mis en œuvre pour une durée de quatre ans, dans 11 communes des districts d’Ambohidratrimo et d’Ankazobe, soit dans 132 fokontany, ce projet a pour objectif d’améliorer le potentiel de production et les revenus des paysans impliqués dans les activités de reboisement. Avec l’objectif de reboiser une superficie de 4.500 ha d’ici 2019, «Adiafo» facilite également l’accès des populations locales et alentours à un marché sécurisé de bois énergie».

    Fahranarison

    Les commentaires sont fermées.