Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Formation professionnelle : un centre pour les femmes à Tsimbazaza

    Formation professionnelle : un centre pour les femmes à Tsimbazaza

    Le couple présidentiel poursuit son soutien à la promotion des femmes vulnérables à Madagascar. A ce sujet, Antananarivo vient d’être dotée de son centre de formation professionnelle, inauguré officiellement hier à Tsimbazaza.

    Le nouveau centre de formation professionnelle pour les femmes mis en place à Tsimbazaza pour le compte d’Antananarivo vient de grossir les rangs de ceux qui ont déjà été installés à Mahajanga, à Fianarantsoa, à Toliara et à Vangaindrano. Et ce, dans le cadre du projet de l’épouse du Président de la République, Voahangy Rajaonarimampianina visant à améliorer les conditions des femmes vulnérables.

    Le centre de formation est mis à la disposition des femmes désirant renforcer leurs compétences en art culinaire, en coupe et couture, en informatique et en jardinage. Il est doté des matériels nécessaires pour la formation comme les ustensiles de cuisine et les appareils électroménagers, 15 machines à coudre, 15 ordinateurs munis de leurs accessoires et les équipements pour l’embellissement du jardin.

    Il s’agit d’une réalisation de l’équipe de la première dame, en partenariat avec le ministère de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle qui assure la gestion du centre et fournit les formateurs. Vient ensuite le ministère des Postes, des télécommunications et des nouvelles technologies qui a fourni tous les équipements informatiques de la bibliothèque et du coin cybercafé. Et enfin le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a facilité l’acquisition du terrain où sont implantées les nouvelles infrastructures.

    «Ce centre de formation permettra de former un capital humain apte à répondre aux besoins du secteur productif en tenant compte de la maîtrise des nouvelles technologies modernes pour le développement socioéconomique de la population», a souligné le ministre Monique Rasoazanamera.

    La cérémonie d’hier a également été une occasion pour le chef de l’Etat qui a honoré de sa présence l’évènement de manifester sa solidarité en faveur des familles victimes de la famine dans la partie Sud de l’île, dont les femmes et les enfants. Outre les « Tolo-tanana » organisés par le ministère de l’Education nationale, des vivres comportant 80 sacs de riz, 10 sacs de sucre, des cartons de lait concentré, de biscuits et d’huile alimentaire seront distribués par les autorités concernées.

    Noro Niaina

    Une réponse à "Formation professionnelle : un centre pour les femmes à Tsimbazaza"

    1. Lova Fenosoa  28/05/2016 à 12:03

      est ce qu’on peut avoir des renseignements concernant le centre de formation professionnelle de tsimbazaza

    Les commentaires sont fermées.