Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Elections  : des candidats réclament des sanctions

    Les polémiques autour des sénatoriales sont loin d’être closes. Des anciens candidats et des représentants de candidats malheureux à ces élections sont d’ailleurs montés au créneau pour réclamer les auteurs des artifices électoraux, le 29 décembre dernier. Des personnalités issues de formations politiques telles que le MMM, le Mapar, le Monima, Marina ou encore Mamimad n’ont pas hésité à dénoncer ce qu’elles appellent un simulacre d’élection. «Les résultats des sénatoriales ne respectent pas la loi», ont scandé les membres du groupe, hier lors d’une rencontre avec la presse à l’hôtel Le Louvre à Antaninarenina.

    «Les responsables des fraudes électorales devraient être sanctionnés car ils continueront à le faire durant les prochaines échéances », a fait savoir le Mamimad par le biais de son représentant, Jean Yves. En marge de la proclamation des résultats officiels des sénatoriales, vendredi dernier, le numéro un de la Haute cour constitutionnelle (HCC) a d’ailleurs reconnu l’existence de signes répétés de reconnaissance des votes dans le processus électoral proprement dit, notamment dans la province de Toliara. «Ce qui est une atteinte au secret du vote. Personne ne doit connaître le choix de l’électeur», a-t-il soutenu. Le représentant d’un candidat a également noté hier que plusieurs lacunes ont été constatées. «Il n’y a pas eu d’isoloir (…). Les pressions en tout genre et l’usage des biens publics ont été légion. Cependant, nous n’avons observé aucune sanction à l’encontre des responsables dans la réplique de la HCC», a-t-il fait savoir.

    Par ailleurs, le MMM, par le biais de son candidat dans la capitale, Andriamalala Ratsihoarana, a réitéré que la Haute cour constitutionnelle n’a pas jugé utile de répondre à la requête déposée. «La HCC devra nous donner clairement sa réponse pour savoir si oui ou non nous avons raison», a déclaré le candidat Andriamalala Ratsihoarana.

    J.P.

    Les commentaires sont fermées.