Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Remaniement ou non  : les députés reviennent sur l’article 54

    Alors que les rumeurs sur un éventuel remaniement gouvernemental ou même un changement à la tête du gouvernement sont d’actualité, certains députés reviennent et insistent sur l’article 54 de la Constitution qui stipule que «Le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale». «Si le gouvernement démissionne, les députés continueront à revendiquer la nomination de son successeur», a défendu la députée Mapar, Christine Razanamahasoa, jointe au téléphone hier.

    Des propos également soutenus par le député Brunelle Zafitsiandraofa qui explique que la logique serait que les députés se réunissent pour proposer des noms de premier-ministrables au chef de l’Etat, étant donné qu’il s’agit d’une disposition constitutionnelle.

    D’ailleurs, les députés semblent déjà prêts. D’après l’élu d’Ikongo, des bruits courent déjà selon lesquels ces derniers pourraient être convoqués en session extraordinaire à partir du mois prochain. «Une occasion pour les députés de réactualiser leur revendication, d’autant plus qu’un nouveau rapport de forces pourrait se dessiner», a-t-il soutenu. Ce qui serait à voir étant donné que les parlementaires n’ont cessé de changer de camp à chaque prise de décision au sein de l’Assemblée nationale.

    Il faut noter que le chef de l’Etat, interviewé mercredi dernier sur la chaîne nationale a indiqué que le remaniement viendra au moment opportun. Pour l’heure, un changement à la tête du gouvernement n’est pas encore à l’ordre du jour.

    T.N.

    Les commentaires sont fermées.