Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Insécurité  : assises des ex-militaires en juin

    Les ex-militaires et gendarmes regroupés au sein de l’association «Hommes de réserve et ex-militaires» (H-REM) décident d’intervenir directement dans la lutte contre l’insécurité à cause de la prolifération du grand banditisme.

    Tenus par leurs devoirs envers la nation, ces hommes sont obligés de réagir dans le cadre de l’engagement qu’ils ont fait sous le drapeau pour la patrie, les citoyens, les ressources et l’Etat. Le président du H-REM, Jean Harrison, a lancé un appel à tous les concernés lors de la cérémonie de présentation de vœux des membres, hier à Betongolo, à participer aux assises nationales des ex-militaires qui seront organisées dans la capitale au mois de juin. Les stratégies à adopter pour rétablir la sécurité des biens et des personnes sur toute l’étendue du territoire nationale seront débattues à l’occasion.

    L’association H-REM a loué l’initiative de l’Etat sur la réforme sur la sécurité car la réglementation en vigueur n’est plus à la hauteur du contexte où la majorité des gangs sont relativement mieux équipés que les forces de l’ordre chargées de les mater. Les ex-militaires réitèrent leur proposition sur la mise en place d’unités spéciales dans différentes circonscriptions. Les hommes de réserve aguerris par des années d’expériences devront composer ces unités, selon le président national, Jean Harrison qui s’oppose à l’affectation des militaires en activité dans le projet pour

    éviter la compression des effectifs dans les autres unités.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.