Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Centrale thermique d’Antanandrano : des groupes électrogènes transférés à Behenjy

    Centrale thermique d’Antanandrano : des groupes électrogènes transférés à Behenjy

    Une partie des groupes électrogènes de la centrale thermique d’Antanandrano sera transférée prochainement à Behenjy. Les travaux de terrassement du terrain destiné à recevoir ces générateurs sont en cours.

    Une partie des générateurs produisant 20 Mw parmi les 40 Mw de la centrale thermique d’Antanandrano seront transférés à Behenjy. Le ministère des Travaux publics procède actuellement au terrassement du terrain devant recevoir ces groupes électrogènes. Des travaux qui devront être achevés en une dizaine de jours. Les 20 Mw restants devraient être installés à Ambohimanambola.

    C’est ce qu’on a appris lors des journées portes-ouvertes organisées conjointement par le ministère de l’Energie et des hydrocarbures et la Jirama, dans le cadre de la publication du Cadre de gestion environnementale et sociale (CGES) et du Cadre politique de réinstallation (CPR) du Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité (Pagose). Ces journées portes-ouvertes ont été l’occasion de rencontres exigées par la Banque mondiale et l’International development association (Ida) dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet. A noter que ces deux entités sont les principaux bailleurs du projet.

    Le mois dernier, Gatien Horace, ministre de l’Energie et des hydrocarbures avait affirmé que les sites d’Ambohimanambola et de Behenjy ont été identifiés afin de recevoir la centrale thermique d’Antanandrano. Pour Ambohimanambola, les besoins en câbles sont estimés à 300 mètres. Ces câbles sont nécessaires pour transporter l’électricité produite jusqu’à la sous-station. Il faudrait par contre quelques kilomètres de câbles pour l’installation de la centrale de Behenjy.

    D’autres projets en vue

    D’autres projets figurent également dans les actions prescrites dans le Pagose. Il s’agit en l’occurrence de la transformation des groupes fonctionnant au gasoil en groupes au fuel. Ces plans sont prévus pour les centrales thermiques de Mahajanga, Antsiranana, Toamasina et Toliara. L’on peut également citer l’installation de dégrilleur au niveau du barrage hydroélectrique d’Andekaleka ou encore la remise en état d’un alternateur à Telomita.

    Particulièrement pour le réseau interconnecté d’Antananarivo (Ria), l’installation de nouvelles lignes de transport électrique est en cours d’étude. Il s’agit concrètement de relier le poste de production d’Antananarivo-Nord (Antanadrano) à la sous-station d’Ambodivona et d’une autre ligne reliant le poste d’Antananarivo-Nord à celui d’Antananarivo-Sud. L’installation de ces nouvelles lignes suppose des actions de sensibilisation à l’endroit des ménages forcement touchés par ces projets.

    Arh.

    Le ministère de l’Energie et des hydrocarbures et la Jirama organisent, du 1er au 19 février, des journées protes-ouvertes dans le cadre de la publication du Cadre de gestion environnementale et social du cadre politique de réinstallation relatif au Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité (Pagose). Outre les rencontres organisées dans la capitale, d’autres séances se déroulent également dans les autres grandes villes comme à Antsiranana, Mahajanga, Antsirabe, Toamasina, Fianarantsoa et à Toliara. Pour Antananarivo, deux locaux reçoivent ces portes-ouvertes, dont le centre FIM (Farimbona ifanampian’ny mpiasa) à Ambohidahy et au ministère de l’Energie et des hydrocarbures à Ampandrianomby.

    Une réponse à "Centrale thermique d’Antanandrano : des groupes électrogènes transférés à Behenjy"

    1. Botabota  04/02/2016 à 10:37

      À quoi sert la bonne gouvernance, vu les déplacements des quelques générateurs à Behenjy, car avant l’installation de même que c’est une mesure d’urgence à cause du délestage, pourquoi les entités ou le ministère ou les ministères concernés ne procèdent à l’étude d’impact environnemental, de même que ces générateurs sont encastrés dans des conteneurs métalliques, il faut anticiper l’idée que l’échappement génèrent beaucoup de bruit et de gaz carbonique pour les populations, donc il y a un manque total de vision et de bonne gouvernance, car je ne sais pas, si quelqu’un a l’intérêt de tous ces gênes et ces nouveaux déplacements, alors est-ce qu’il y a une étude avant le déplacement à Behenjy ou c’est la même et les Behenjois vont se plaindre à son tour.

    Les commentaires sont fermées.