Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Judo – Paris : la déconvenue des Malgaches

    Judo – Paris : la déconvenue des Malgaches

    Paris ne fut pas tendre une de fois de plus aux judokas malgaches ! En dépit d’une bonne préparation, ils n’ont pas fait le poids face aux stars mondiales de la discipline lors du Grand Slam de Paris qui s’est tenu le week-end dernier.

    Un début raté ! Pour la première compétition internationale à laquelle ils ont participé cette année, Asaramanitra Ratiarison, Fetra Ratsimiziva, Chang Ling Janeiro, Sandaniaina Andrianjakarivelo et le jeune Royal Rakotoarivony ont tous échoué. Un combat chacun et ils ont quitté le Grand Slam de Paris. Une défaillance collective qui fait douter dans l’optique d’une qualification aux Jeux Olympiques (JO) au mois d’août à l’exception d’Asaramanitra qui a déjà son ticket en poche.

    Chez les -60 kg homme, Sandaniaina Andrianjakarivelo a subi la loi de l’Equatorien, Lenin Preciado par ippon dans la poule D. Le tout en 40 secondes seulement. Toujours dans la même catégorie, Janeiro Chang Ling est resté plus de temps sur le tatami que son compère mais a connu le même sort face à l’Américain Adonis Diaz. Pendant 1’ 40’’, le Malgache a beau essayer de venir à bout de son adversaire, mais en vain.

    Fetra éliminé

    Encore dans cette phase préliminaire, Fetra Ratsimiziva (-81 kg) s’est bien battu face au Moldave Valeriu Duminica. Le combat était âpre, et ce n’est qu’après 3’48’’ de bataille que le Malgache a lâché prise et a subi un enchaînement qui a conduit à un Ippon au bénéfice de son adversaire. Quant à Royal Rakotoarivony (-73 kg), le novice de la délégation nationale, pour une grande première, il a montré une bonne combativité. La preuve, son adversaire n’a pris le dessus sur lui qu’au décompte de points. Quoique, ses trois Shidos ont également fortement handicapé le jeune judoka malgache.

    En somme, les cinq judokas de la catégorie masculine bien que pourvus de détermination se sont montrés très agressifs. C’est la raison pour laquelle ils ont obtenu des avertissements synonymes de points pénalités.

    Face à la Hongroise Reka Pupp, Asaramanitra Ratiarison a connu la même galère que les garçons. Pénalisée par un Shido, elle n’a pas réussi à revenir à la charge et s’est fait piéger par deux Osae-komi-waza qui valent un Ippon direct.

    Naisa

    Les commentaires sont fermées.