Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Recasement des 4’mis  96 familles hébergées à l’ex-Madcap Isotry

    Recasement des 4’mis  96 familles hébergées à l’ex-Madcap Isotry

    Au total, 96 familles de 4’Mis ont accepté de quitter leur quartier pour se déplacer dans le centre d’accueil préparé par l’équipe du ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF), dans la nuit de samedi dernier. Avant leur déplacement, l’équipe du ministère a consulté leurs avis tout en tâchant de les convaincre à rejoindre le centre d’accueil, la nuit.

    Les 10 ménages de 4’Mis du tunnel d’Ambanidia et les 42 ménages du tunnel d’Ambohidahy, ainsi que ceux vivant sous le pont de Behoririka comptant 51 ménages ont été consultés lors de la descente. 96 familles ont accepté le déplacement vers le centre d’accueil sis à l’ex-Madcap d’Ambalavao-Isotry.

    Suivant le travail de recensement réalisé au préalable par les agents du ministère, ce sont 379 ménages composés de 858 personnes qui devront être accueillis à terme, dans le centre Seba, actuellement en cours d’aménagement, toujours à Ambalavao-Isotry. Ils pourront y passer la nuit, « sous un toit », à l’abri de la pluie et du froid. Des couvertures leur ont été remises et les ménages ont également droit à des kits ménage et d’hygiène (seau, ustensiles de cuisine…).

    Compte tenu de l’emplacement stratégique du centre d’accueil d’Isotry, les personnes accueillies peuvent continuer à exercer leurs activités quotidiennes, et ce sans aucune restriction ni contrainte, à part l’obligation de suivre les normes et règles de sécurité régissant le centre.

    Dans les centres d’Isotry, les familles seront accueillies durant une période de 3 à 6 mois, le ministère se chargera de mettre en place les mesures d’accompagnement psycho-social qui s’imposent dans le cadre du mécanisme de réinsertion et de préparation au rapatriement ou au recasement dans des logements sociaux ou dans les sites communautaires du genre Andranofeno-Sud, équipés de crèche, d’écoles, de centre de santé… où des terrains à cultiver sont aussi à leur disposition.

    Noro Niaina

    Les commentaires sont fermées.