Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Lutte antiacridienne : le Sud-ouest à traiter

    La Cellule de veille acridienne du ministère de l’Agriculture et du développement rural, et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont localisé des populations de criquets migrateurs, sous forme de tache larvaire dans les régions Atsimo-Andrefana, Androy et Menabe, au cours de la première décade de ce mois. Dans le bassin de Manja, sur la plaine de Toliara et sur la pénéplaine de Bekily-Fotadrevo, ces bandes larvaires poursuivent leurs mues.

    De ce fait, la cellule de veille affirme qu’«(…) il pourrait y avoir, durant les prochaines décades, des regroupements d’ailés dans les zones favorables au développement de l’espèce. Il est essentiel de pouvoir localiser et traiter ces regroupements avant que les ailés ne se déplacent ou n’acquièrent la maturité sexuelle et ne se reproduisent (vers la fin du mois de février 2016) ; les traitements s’intensifieront donc durant le reste de ce mois de février 2016».

    L’absence de données météorologiques de la part des services nationaux (Météorologie et CNA) empêche cependant les équipes de traitement de faire des prévisions précises sur l’évolution de la situation acridienne. En tout cas, les activités de traitement continuent dans cette troisième phase de la campagne de lutte antiacridienne qui a débuté le 26 août 2015. Aussi bien les équipes de traitement terrestre que les équipes aériennes poursuivront le traitement dans ces mêmes localités.

    Depuis le début de cette troisième campagne de lutte antiacridienne du Programme triennal, jusqu’au 10 février dernier, les équipes de lutte ont traité une superficie totale de 199.940 ha (dont 96,9% par voie aérienne), soit 153 160 ha par des traitements en barrières (contre des groupes larvaires) et 46 780 ha par des traitements en couverture totale (contre des populations groupées de larves âgées et d’ailés).

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.