Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Salon des arts  : des œuvres de Ravelona, exposées

    Salon des arts  : des œuvres de Ravelona, exposées

    Près de 80 artistes peintres et sculpteurs ont monté une exposition au salon des arts de  Joué-lès-Tours, en France. « Ay Fanahy », les œuvres du peintre malgache Jean Ravelona  y seront exposées  jusqu’au 21 février prochain.

    On dit qu’une image vaut mille mots, c’est ce qui fait la qualité de cet artiste puisqu’il peint pour exprimer  ce qui est difficile à expliquer avec des mots et notamment pour transmettre sa passion intérieure. Marqué par l’influence des peintres malgaches comme l’illustre Ratovo ou Ramanakamonjy, Jean Ravelona se spécialise dans les thèmes abstraits  comme le nom de son style « Ay fanahy ».

     « Signifiant amour, lumière, force, Ay fait partie des mots enfouis dans la langue malgache très ancienne, héritée du sanscrit. Le Ay Fanahy se manifeste au tréfonds de mon âme en énergie positive puissante et vibrante procurant un effet d’apaisement total et de bonheur. Guidé par cette force, je visionne intuitivement le monde convergeant vers sa destination ultime, détaché de la matière pour se renaître de leur âme originelle. D’où personnages sans pieds, créatures flottées, lumière au cœur de chaque objet fusionnent dans l’univers de Lumière infinie.  Et puis mon œuvre est à son bon achèvement quand le signe d’une voix intérieure s’annonce, et quand la règle d’or du Ay Fanahy est à son summum qu’est : l’équilibre de la matière à l’âme, c’est la rencontre du visible à l’invisible », explique l’artiste.

    Ayant fait ses débuts dans la peinture en 1968, il a participé à de nombreuses expositions sur le plan national et international. Il a également été sollicité pour créer des illustrations de livres et de logos dont celui de la 3è édition des Jeux de la Francophonie en 1997.

    Joachin Michaël

    Les commentaires sont fermées.