Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Réunion du CIJ  : les Comores quittent la salle

    Malgré tout, les Comores ont assisté à la réunion du Comité international des Jeux(Cij) qui se tient à Maurice. Mais, dès l’entame des travaux de commission, la délégation comorienne a claqué la porte.

    Le Cij persiste et signe ! En remettant le drapeau à Maurice lors de la première journée de la réunion, le Cij a confirmé sa décision d’écarter les Comores de l’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien. C’est la raison pour laquelle le président du comité Olympique comorien a quitté la salle pour afficher son mécontentement face à cette décision.

    Sauf changement de dernière minute, la délégation comorienne rentrera plutôt que prévu chez elle. La réunion du Cij se fera dorénavant avec cette absence remarquée. Pour autant, en dépit de la remise symbolique du drapeau des Jeux à Maurice (le vrai drapeau proprement dit reste entre les mains des Comoriens), les Comores persistent dans leur entreprise.

    Face à ce que les Comoriens appellent un «passage en force» du Cij, ils dénoncent le non respect de l’ordre du jour. Et pour enfoncer le clou, la délégation mauricienne a avancé le fait que ce n’est pas Maurice qui était l’autre candidat à l’organisation des JIOI 2019 mais les Maldives.

    Bien que les Comores aient affiché leur détermination à organiser convenablement ces Jeux grâce aux appuis de quelques pays étrangers dont l’Arabie Saoudite et la Chine, cela n’a pas suffi pour faire revenir le Cij de sa décision d’octroyer à Maurice l’organisation de la 40è édition des JIOI.

    D’ailleurs, en réponse aux attaques des Comores à son encontre, le président du Cij maintien le cap en déclarant dans la presse mauricienne que «Maurice est entrée de plain-pied dans l’organisation des JIOI de 2019» et qu’il s’attend à des «Jeux inoubliables». Eu égard à cette situation délétère au niveau du Cij, les dires du président du comité Olympique malgache n’ont pas été suivis. En effet, il a opté pour le respect du Charte des Jeux tout en favorisant la prise de décision dans la fraternité.

    En tout cas, le départ des Comores de la grande famille des îles de l’océan Indien plane de nouveau. Certains responsables comoriens l’ont déjà évoqué au cas où ils n’obtiennent pas gain de cause. L’unité des îles est rudement mise à l’épreuve.

    Naisa

    Les commentaires sont fermées.