Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Problèmes de circulation : la proposition de résolution fait débat

    Problèmes de circulation : la proposition de résolution fait débat

    Un débat public portant sur le thème « La participation citoyenne et la recevabilité des acteurs pour le développement » s’est tenu, hier à la Tranompokonolona Analakely. La problématique de la circulation urbaine a été au centre des discussions.

    Entrant dans le cadre du projet « Initiative citoyenne pour la consolidation de la paix, leadership et stabilité » (Incipals), les initiateurs entendent « promouvoir des espaces de dialogue et de débats entre les parties prenantes. Ainsi, le débat engagera les participants à une discussion sur les causes profondes des problèmes autour de la circulation urbaine, réfléchir sur les pistes de collaboration en vue d’identifier des solutions communes aux problèmes, et à renforcer le dialogue et la synergie entre les composantes de la société ».

    Les acteurs liés à ce thème, à savoir le ministère de tutelle, les entrepreneurs, les élus et les simples usagers de la route ont été conviés à prendre part à ce débat afin de contribuer à la création d’un climat apaisé entre les participants. « Les problèmes liés à la circulation n’ont jamais cessé d’alimenter les débats chez nous, mais aucune initiative n’a été prise jusqu’ici pour y faire face. Nous essayons donc d’apporter notre part à l’édifice afin qu’on puisse trouver ensemble une solution pérenne », a fait savoir Antsa Ratsimbazafy, responsable médias au sein de l’ONG « Search for common ground » (SFCG).

    Lancé au mois de mai 2015, il s’agit du septième débat de ce genre organisé dans le cadre du projet Incipals. De Taolagnaro à Mahajanga, Toamasina, Fénérive-Est ou encore Antsiranana, les thèmes abordés sont liés aux problématiques des villes mais le principe reste le même, celui d’aboutir à la consolidation de la paix et la stabilité.

    Joachin Michaël

    Les commentaires sont fermées.