Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Visite à la CUA : les problèmes des artistes sur le tapis

    Visite à la CUA : les problèmes des artistes sur le tapis

    Le syndicat des artistes a été reçu, hier par Lalao Ravalomanana, maire de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA). L’objectif de la visite est de présenter les vœux de nouvel an à la première magistrate de la ville, mais les artistes ont saisi l’occasion pour lui exposer les différents problèmes auxquels ils font face actuellement.

    « Exposez-moi vos problèmes », a donc demandé Lalao Ravalomanana avant d’entamer la discussion avec le syndicat des artistes, dont un représentant de l’Office malgache des droits d’auteurs (Omda), quelques « mpihira gasy » et l’association des groupes évangéliques.

    Les discussions ont commencé avec le problème du piratage qui est la première source des pertes financières des artistes. Actuellement, la mairie déclare déployer des efforts dans le cadre de l’assainissement de la ville, notamment en se chargeant de l’expulsion des commerçants ambulants qui sillonnent les rues de la capitale. « Ce projet nous aide beaucoup, en ce sens qu’il peut contribuer à éliminer une grande partie des pirates », ont déclaré les artistes.

    Organisation difficile

    Le deuxième point soulevé concerne les problèmes rencontrés au sein de l’Omda, entre autres la difficulté de ce dernier à contrôler les droits d’auteurs au niveau de certains endroits, comme les cybercafés, ou encore les établissements de karaoké… Il y a également la velléité de certains organisateurs d’évènements de se soustraire du paiement des impôts et taxes divers avant une manifestation culturelle quelconque. En effet, ceux-ci règlent parfois les impôts dus à la CUA, mais rarement, voire jamais ceux de l’Omda. Pour régler la situation, le maire a offert un bureau à l’Omda auprès du service qui s’en occupe au sein de la CUA, et ce afin d’éviter les va-et-vient qui peuvent être à l’origine de ce problème.

    Par ailleurs, les artistes ont aussi touché mot des difficultés qu’ils rencontrent au sujet des salles de spectacle dans la capitale. Comme nous l’avons déjà relaté récemment dans nos colonnes, le choix de ces salles non seulement dépend de plusieurs paramètres souvent restrictifs pour les artistes (dont la capacité d’accueil), mais de plus elles coûtent cher.

    Ainsi, après avoir recueilli ces quelques doléances des artistes, Lalao Ravalomanana a indiqué avoir offert le gymnase couvert de Mahamasina pour célébrer le 80è anniversaire de tous les syndicats malgaches, demain. Réalisé en collaboration avec plusieurs artistes, le spectacle organisé dans le cadre de cette manifestation débutera à 13 heures. Enfin, le maire a aussi proposé quelques éléments de la police municipale pour assurer la sécurité sur les lieux.

     Holy Danielle

    Les commentaires sont fermées.