Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Assistance dans le sud : 100 tonnes de « Plumpy Sup » pour les enfants

    Assistance dans le sud : 100 tonnes de « Plumpy Sup » pour les enfants

    La prise en charge des enfants victimes de malnutrition aiguë dans les régions du Sud de Madagascar est renforcée.  La  première cargaison d’un lot de 100 tonnes de «Plumpy Sup» sera acheminée vers les districts les plus vulnérables dans les jours à venir. Le «Plumpy Sup», un aliment thérapeutique, est un produit prêt à l’emploi à base de lipides enrichis en protéines, glucides, vitamines et minéraux permettant de compléter l’alimentation des enfants et qui est utilisé avec succès dans de nombreux pays où le taux de malnutrition est élevé. La distribution de ce supplément nutritionnel permettra de traiter les cas de malnutrition aiguë modérée pour plus de 15.000 enfants de moins de 5 ans dans les districts d’Ambovombe, Bekily, Beloha et Tsihombe, région Androy. Cette distribution sera orchestrée par la branche opérationnelle de l’Office national de nutrition (ONN), l’unité du Programme national de nutrition communautaire (U-PNNC Secaline) à travers ses agents opérant directement sur le terrain pour une meilleure efficacité.

    Le gouvernement, à travers l’ONN, structure de coordination de la lutte contre la malnutrition, a mobilisé le mécanisme du partenariat public-privé (3P)  en recevant un appui financier des bailleurs de fonds et en faisant appel à la capacité de production nationale en partenariat avec Tanjaka food de la société JB, fabricant de ce produit à Madagascar. Il s’agit de la concrétisation d’une initiative impliquant les bailleurs de fonds, le gouvernement, et le secteur privé qui est mise en œuvre rapidement afin de répondre d’urgence aux problèmes de malnutrition aiguë dans les régions du Sud. «Il est crucial d’apporter rapidement une réponse appropriée car l’aggravation de la malnutrition chez les groupes les plus vulnérables tels que les enfants, les mères enceintes et allaitantes entraine des risques plus importants de maladies et de mortalité», selon les sources auprès de l’ONN.

    Noro Niaina

    Les commentaires sont fermées.