Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Tana  : un séisme de 5,2 secoue la capitale

    Tana  : un séisme de 5,2 secoue la capitale

    Dans la matinée d’hier, vers  7h30, un séisme de magnitude 5,2 sur l’échelle de Richter a secoué pendant 240 secondes le Nord-ouest d’Antananarivo, une des zones sismiques de la Grande île. Son épicentre a été localisé à 47 kilomètres au Nord d’Ankazobe, sans qu’aucune victime, ni dégât matériel n’aient heureusement été à déplorer.

    «Même si ce séisme, d’une magnitude jugée comme modérée pour la Grande île, est assez violent par rapport à ceux qui ont habituellement lieu dans cette zone sismique, généralement d’une magnitude de 2 à 3 sur l’échelle de Richter, il est trop faible pour pouvoir causer des dommages sévères comme cela est généralement le cas dans les autres pays», a rassuré le directeur de l’Institut et observatoire géophysique d’Antananarivo (Ioga), le Pr. Gerard Rambolamanana, joint au téléphone hier. Ce responsable rappelle qu’«un séisme d’une telle magnitude est déjà survenu à Ankazobe en 1992 et en 2001».

    A en juger l’intensité du phénomène, les secousses et les bruits causés par les entrechoquements souterrains ont été ressentis jusque dans la capitale, mais pas par tout le monde. «Je suivais un match de football à la télévision et je sentis la terre bouger sous mes pieds», a confié un père de famille habitant du côté d’Andoharanofotsy. Des familles issues des quartiers d’Ankadindramamy ou encore de Mahamasina ont pourtant déclaré n’avoir rien ressenti.

    Fahranarison

    Les commentaires sont fermées.