Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Madagascar il y a 100 ans : avis de l’autoritémilitaire (1)

    Il est porté à la connaissance de la population française qu’un décret en date du 3 septembre 1915 a institué des engagements spéciaux au titre d’un emploi déterminé qui sont réservés :

    1° aux hommes des classes 1886 et antérieures ;

    2° aux hommes réformés N° 1 ou N° 2 ;

    3° aux hommes exemptés par les conseils de révision.

    Ces engagés spéciaux, qui remplaceront les hommes du service armé et même du service auxiliaire dans les emplois sédentaires des corps de troupe et service, auront droit aux avantages suivants :

    1. – Ils pourront être autorisés à coucher et à prendre leurs repas en ville.
    2. – Ils conserveront pendant toute la durée de la guerre l’emploi pour lequel ils auront opté, dans la résidence qu’ils auront choisie.
    3. – Étant militaires, ils pourront recevoir application de toutes les dispositions légales concernant les gratifications de réforme et les pensions.
    4. – En outre de l’habillement, de la solde et de la nourriture, ils percevront la haute paye, s’ils sont dégagés de toute obligation militaire ou si, réformés, ils ont antérieurement accompli une durée de service au moins égale à la durée légale.
    5. – Les anciens gradés pourront être remis en possession de leur ancien grade aussitôt arrivés au corps ou au dépôt, s’il existe une vacance de ce grade, dans l’emploi au titre duquel ils sont engagés.

    Formalités à remplir

    Les hommes des catégories susvisées, désireux de contracter dans la colonie un engagement spécial pour la durée de la guerre, devront se présenter à Diégo-Suarez, Tamatave ou Majunga, devant le Commandant d’Armes, et à Tananarive, devant l’officier chargé du recrutement (État-Major, 3e Bureau).

    Ils devront être porteurs des pièces suivantes :

    1° Extrait de naissance (ou livret militaire).

    2° Certificat de bonne vie ou mœurs.

    3° Pour les hommes réformés ou les hommes dégagés de toute obligation militaire : le livret individuel ; pour les exemptés : le certificat d’exemption.

    Les commandants d’armes ou le commandant du Bureau de Recrutement de Tananarive complèteront le dossier et feront ensuite, s’il y a lieu, signer, devant l’Administrateur-Maire de la localité, l’engagement des intéressés qui seront, à cet effet, convoqués en temps utile par l’autorité militaire.

    (À suivre.)

    Le Tamatave

    www.bibliothequemalgache.com

    Les commentaires sont fermées.