Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Filière bovidé : les travailleurs doivent s’affilier à la Cnaps

    Filière bovidé : les travailleurs doivent s’affilier à la Cnaps

    Le directeur administratif de la Cnaps, Rakotomila qui a représenté le directeur général, lors de l’atelier de sensibilisation sur la protection sociale qui a pris fin hier à Betroka, a souligné que ce district est riche en bovidés et en pierres précieuses. La plupart des «patrons de zébus» emploient plusieurs personnes pour conduire leurs zébus à Antananarivo, certains travailleurs gardent les troupeaux dans les pâturages. Ces personnes qui travaillent dans la filière bovidé pourraient être victimes d’accidents en cas d’attaque dahalo et même perdre leur vie sans que leurs familles n’aient aucun recours pour une éventuelle compensation. Ainsi les victimes et leurs familles n’ont aucune protection sociale. Raison pour laquelle le directeur administratif de la Cnaps a rappelé que «les travailleurs dans la filière bovidé méritent d’être affiliés à la Cnaps comme tous les travailleurs d’entreprises privées et les bureaucrates». D’où la raison d’être de cet atelier sur la protection sociale.

    Organisé par la Cnaps, l’atelier a vu la participation de 80 représentants du secteur privé et des institutions publiques comptant parmi leur personnel des employés de courte durée (ECD). Le député Nicolas Randrianasolo qui a honoré de sa présence la formation a profité de l’occasion pour indiquer que la plupart des ruraux connaissent mal les règlementations en vigueur. Les patrons ne payent pas les cotisations de leurs employés et les travailleurs ne connaissent pas leurs droits sociaux. Ainsi, la formation vise à sensibiliser les employeurs à respecter la loi afin que chaque travailleur puisse bénéficier de ses droits.

    Noro Niaina

    Les commentaires sont fermées.