Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    CCI de Toamasina : une menace de grève dans l’air

    La Chambre de commerce et de l’industrie (CCI) de Toamasina entre à son tour dans une zone de turbulences après la Société manutentionnaire de marchandises conventionnelles (SMMC) à cause des relations conflictuelles entre employés et employeurs. Pour la SMMC, la crise a duré depuis des mois.

    Outre une requête demandant le limogeage du directeur général de la CCI de Toamasina adressée au ministère de tutelle, les employés conduits par le syndicat Fekrifo/Sekrima ont déposé un préavis de grève de 72 heures depuis hier. Les employés dénoncent le manque de compétence du directeur général qui n’a pu réaliser le plan de mandature, élaboré par les techniciens et les élus locaux avec l’appui du Pnud, pour le redressement de la CCI depuis son installation au mois d’août 2013. Aucune élection n’est prévue pour le renouvellement de l’actuel bureau de la CCI dont le mandat a expiré au mois d’avril 2015.

    Le rétablissement de leurs droits figure aussi parmi les revendications des employés victimes de licenciement abusif et d’abus de pouvoir, selon le syndicat initiateur du mouvement qui exige le paiement des salaires suspendus et la réintégration des employés licenciés arbitrairement dans les 72 heures.

    A défaut d’une résolution de la crise dans les meilleurs délais donc, la CCI risque d’être une autre poudrière dans la ville de Toamasina qui est déjà secouée par plusieurs foyers de tensions actuellement.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.