Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Formation linguistique : guerre d’écoles à Analamanga

    Les centres de formation linguistique fourmillent dans la région Analamanga, notamment dans la capitale où guerre d’écoles et guerre de style foisonnent.

    Le combat mené par Olive Manitra Rakotomalala, fondateur d’un club de pratiquants et d’apprenants de langue anglo-américaine depuis plus de cinq ans a alors porté ses fruits, hier, d’après ses déclarations. Son équipe a pu enfin maîtriser un de ses détracteurs qui a tout fait pour démanteler le club et anéantir ses activités. L’individu incriminé avait affûté ses armes dans le club avant de se retourner contre son «père spirituel» qu’il a dénigré par des dénonciations calomnieuses diffusées dans la presse et a tenté de débaucher les membres et les enseignants du club depuis 2011 pour se rallier à sa cause.

    Olive Manitra Rakotomalala a avoué que certaines des associations membres de son club ont fait défection par suite des manigances de cet homme qui a occupé le poste d’agent de la direction de la réinsertion professionnelle du ministère de la population. Le club a collaboré avec cette direction pour la réinsertion professionnelle des jeunes issus des milieux défavorisés de la capitale en leur dispensant gratuitement des cours d’anglais-américain et les orienter dans des carrières conformes à leur cursus, a expliqué le fondateur du club, hier, au tribunal d’Anosy en présence de l’accusé.

    Ayant une existence légale à Madagascar, ce club d’anglicistes fondé par Olive Manitra Rakotomalala œuvre pour la réinsertion professionnelle des jeunes en partenariat avec différents organismes étatiques et privés.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.