Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Tuberculose 223 cas pour 100.000 habitants

    Même si la lutte contre la tuberculose a fait d’importants progrès avec 43 millions de vies sauvées depuis 2000, la bataille n’est qu’à moitié gagnée. Chaque jour, plus de 4.000 personnes meurent de cette maladie infectieuse dans le monde. A Madagascar, la tuberculose demeure l’ une des principales causes de mortalité avec au total 29.520 cas dépistés en 2015, lesquels suivent des traitements spécialisés d’une durée de six à huit mois suivant la gravité de l’état de santé du patient. Neuf d’entre eux sont porteurs du VIH et suivent également un traitement antirétroviral (ARV). L’interruption du traitement favorise parfois le développement de la forme multi-résistante de la maladie étant donné que le taux de guérison est de 83%, tout en tenant compte de la perte de vue des malades avec un taux de 8%.

    Actuellement, le taux de prévalence de la tuberculose est estimé à 223 cas pour 100.000 habitants et les personnes âgées de 15 à 49 ans sont les plus affectées par la maladie. Le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) à Madagascar met un accent particulier sur l’importance du traitement et notamment de le suivre jusqu’à son terme. Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le 24 mars, le thème «S’unir pour mettre fin à la tuberculose» constitue un appel au renforcement des efforts afin d’accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable en matière de santé et d’éradiquer l’épidémie de la tuberculose d’ici 2030.

    Noro Niaina

    Les commentaires sont fermées.