Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Riz : baisse du volume d’importation

    Riz : baisse du volume d’importation

    Entre les mois de janvier et février de cette année, les statistiques de la direction générale des Douanes indiquent que Madagascar a importé 24.000 tonnes de riz. Une quantité assez faible par rapport à celle de 2015 à la même période avec un peu plus de 60.000 tonnes, note l’Observatoire du Riz (OdR) dans sa 62è édition du bulletin bimestriel L’Horizon.

    Par ailleurs Madagascar a importé près de 275.000 tonnes de riz en 2015, chiffre qui représente déjà une baisse de 82.000 tonnes par rapport à l’année précédente, d’une part, et le plus bas en termes d’importation sur les trois dernières années d’autre part. «Nous assistons encore à une tendance à la baisse des importations, mais avec les importations des prochains mois, cette quantité devrait suffire pour assurer l’approvisionnement du marché étant donné que nous arrivons actuellement au terme de la période de soudure», révèle toujours le bulletin L’Horizon.

    Cette baisse du volume d’importation n’a pas été sans effet sur les marchés locaux avec des écarts de prix notables dans les grandes villes du pays. En pleine période de soudure, les deux premiers mois de l’année ont enregistré une hausse moyenne de 4% des prix du riz importé. L’OdR relève, entre autres, une hausse de 18% à Antsiranana laquelle se justifie par la raréfaction de ce type de riz sur le marché. En revanche, les prix sont restés stables et fermes à Toamasina et Toliara. Pour Antananarivo, l’abondance du riz sur le marché et la baisse du prix du «makalioka» ont entrainé une réduction d’environ 1% du prix.

    Sur le marché international, on assiste à un raffermissement des cours en raison d’une forte demande d’importation, d’une part, et la baisse relative du dollar face aux monnaies asiatiques d’autre part, rapporte toujours l’OdR.

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.