Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Afrique Subsaharienne : maintien de la croissance

    La croissance économique du continent africain évolue en dents de scie. Les prévisions économiques de la Banque mondiale publiées en janvier indiquent que la croissance réelle du Produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique subsaharienne était de 3,4% en 2015, ce qui est son plus bas niveau de croissance depuis 2009. Il s’agit d’une baisse par rapport aux chiffres de 2014 et 2013, qui étaient respectivement de 4,6 et 4,9%. Et cette année, les prévisions tablent sur 4% de croissance. Malgré tout, l’Afrique s’est toujours imposée dans l’esprit des investisseurs étrangers.

    D’après Hennie Heymans, directeur général de DHL Express Afrique subsaharienne, l’entreprise est convaincue que le continent africain reste l’une des dernières frontières de la croissance. En effet, la région continuera à croître comme elle l’a fait au cours des 10 dernières années grâce au grand nombre d’opportunités inexploitées disponibles pour les investisseurs locaux et étrangers. « La baisse de la croissance du PIB de la région au cours de l’année passée ne devrait pas effrayer les investisseurs. L’Afrique continuera à croître, juste un peu plus lentement qu’auparavant », a-t-il évoqué.

    En commentant le dernier numéro d’Africa’s Pulse, Punam Chuhan-Pole, auteur et économiste en chef par intérim pour l’Afrique de la Banque mondiale s’est déclaré confiant de la relance en Afrique. « La bonne nouvelle est que grâce à la demande domestique générée par la consommation, les investissements et les dépenses gouvernementales, la croissance devrait augmenter pour atteindre 4,4% en 2016 et 4,8% en 2017 », a-t-il expliqué.

    Pour Hennie Heymans, « Les opportunités sont là, mais il faut porter une attention durable à la région et avoir une vision à long terme ». « Alors que nous entrons dans le deuxième trimestre de 2016, DHL Express continuera à investir en Afrique subsaharienne, dans nos employés et dans notre réseau. Notre objectif ultime est de voir l’Afrique prospérer », a-t-il conclu.

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.