Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Centrale photovoltaïque : 7 communes rurales du Sud électrifiées

    Centrale photovoltaïque : 7 communes rurales du Sud électrifiées

    Vingt-mille personnes de sept localités des zones périphériques de l’Anosy et de l’Androy ont maintenant accès à l’électricité. Ce, grâce au projet « Best options for rural electrification and access to light and electricity » (Boreale) de la Fondation énergétique pour le monde (Fondem).

    Sept communes des régions Anosy et Androy sont désormais dotées de centrales solaires photovoltaïques associées à un réseau depuis le mois de février dernier. Partis du constat que le taux d’électrification rurale à Madagascar est de 1 à 7%, la Fondem et ses partenaires ont lancé en 2012 un projet visant l’électrification par énergies renouvelables des districts d’Ambondro (Androy) et d’Analapatsy (Anosy).

    L’opération permet à 9 00 abonnés, soit 5 000 bénéficiaires directs et 20 000 bénéficiaires indirects, d’avoir accès à l’électricité pour des usages domestiques, économiques et sociaux. Mais le projet prévoit également un volet environnemental, permettant de réduire le taux d’émission de CO2 et la création d’un tissu d’acteurs d’électrification rurale décentralisée et compétente.

    Pour la réalisation de ce projet, la Fondem a collaboré avec les structures locales, telles que l’ONG Kiomba, et WWF Madagascar. Le projet a également   bénéficié de la participation financière de l’Union européenne, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), ainsi que de près de 10 000 donateurs.

    Peu performant

    Les critères fixés en collaboration avec l’Agence malgache pour le développement de l’électrification rurale (Ader) ont permis de sélectionner les exploitants locaux. Un travail d’information et de sensibilisation de la population a également été réalisé. Les exploitants locaux ont été formés aux différentes tâches qu’impliquent l’installation et le fonctionnement des centrales photovoltaïques.

    Madagascar reste peu performant dans le secteur de l’énergie. Le rapport de la Banque mondiale Doing business portant sur la facilité de faire des affaires classe Madagascar au dernier rang sur 189 pays concernant le raccordement à l’électricité, pendant deux années consécutives. Le taux d’électrification en zone rurale ne dépasse pas les 7% en dépit du fait que la société Jirma soit présente dans 214 agglomérations.

    Le projet d’électrification rurale à Madagascar, qui met à contribution les énergies renouvelables, et initié par la Fondem remonte à l’année 2008, seulement l’avènement de la crise en 2009 a entraîné la suspension du projet pendant quatre ans, pour ne reprendre qu’en 2012. Le projet dans son ensemble, vise à promouvoir l’adoption des énergies renouvelables pour l’électrification en zone rurale dans plusieurs pays.

    Riana R.

    Les commentaires sont fermées.