Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Année théâtrale 2016 : les planches se remplissent

    Année théâtrale 2016 : les planches se remplissent

    L’association des artistes du théâtre malgache (FMTM) célèbre l’ « année théâtrale 2016 » depuis le 7 avril. Ainsi, durant trois jours, une exposition se tient au centre culturel malgache (IKM) à Antsahavola. Sept troupes y sont présentées dont la Kaompania Vanialy.

    Si la FMTM est composée de 13 troupes en général, cette fois, sept d’entre elles ont participé à l’évènement « année théâtrale 2016 ». L’objectif de cette manifestation est d’abord de présenter tous les membres de l’association, mais aussi de dévoiler tous les genres théâtraux qui existent à Madagascar. « Au bout de deux jours, nous pouvons d’ores et déjà dire que notre objectif est atteint, puisque de nombreuses personnes sont venues explorer cet univers théâtral malgache, et le plus surprenant a été de constater le nombre de jeunes qui s’y intéressent », a déclaré Fara Raharimalala, présidente de la Kaompania Vanialy.

    Le théâtre rajeunit constamment

    Hier, trois jeunes se sont inscrits pour adhérer à cette troupe théâtrale. «Passionnés de culture malgache et surtout de notre langue, nous avons toujours rêvé de faire du théâtre et surtout de faire partie d’une troupe. Et par rapport à tout ce que nous avons découvert lors de cette exposition, nous avons choisi la Kaompania Vanialy pour son style », ont fait savoir un jeune couple et une jeune fille. En effet, la particularité de cette compagnie est qu’elle intègre d’autres disciplines artistiques dans ses pièces, à savoir la musique et la danse.

    La Kaompania Vanialy

    « La plupart de nos membres sont des jeunes étudiants, ou encore des professeurs de langue malgache », a déclaré la présidente de Vanialy. Ceci est certainement lié au fait que cette troupe exploite davantage les ouvrages qui font partie du programme scolaire malgache, tels que « Bina », « Ho avy ny maraina »… qui sont particulièrement étudiés en collèges. « Les jeunes se sentent ainsi plus concernés par l’histoire et s’intéressent plus facilement à cet art », a-t-elle confié.

    La suite du programme

    Notons que l’exposition prendra fin demain à midi. « L’heure de la clôture a été choisie exprès, puisque nous devons encore nous préparer pour les deux grandes représentations qui auront lieu dans l’après-midi à l’IKM. En effet, chaque membre de la FMTM s’y produira en présentant un aperçu de son travail et surtout en dévoilant encore une fois tous les genres théâtraux qui existent à Madagascar. Sur ce, le public et surtout les passionnés découvriront davantage cet art qui a toujours milité pour avoir la place qui lui est due dans la culture malgache », a-t-elle conclu.

    Holy Danielle

    Les commentaires sont fermées.