Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Mortalité maternelle : seize centres Carmma à mettre en place

    Mortalité maternelle  : seize centres Carmma à mettre en place

    Les activités relatives à la Campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle (Carmma) se suivent mais ne se ressemblent pas. Seize centres de santé spécialisés dans la prise en charge de la mère et de l’enfant seront mis en place dans différentes régions de l’île où le taux de mortalité maternelle demeure élevé comme ceux de l’Itasy, de Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana.

    Ces informations ont été révélées par le directeur du Programme élargi de vaccination (Pev), Dr Marius Louis Rakotomanga vendredi dernier à Ananinarenina. Les zones rurales les plus reculées sont les plus concernées par la mise en place des centres Carmma, non seulement à cause de l’éloignement des centres de santé, d’une part, mais surtout de l’augmentation du taux de décès maternels liés aux complications de la grossesse et de l’accouchement, d’autre part. A ces problèmes s’ajoutent la forte proportion des accouchements qui n’est pas assistée par le personnel médical qualifié mais notamment par les matrones dans les brousses. A noter que dix femmes par jour meurent à cause des complications liées à l’accouchement et à la grossesse.

    Une feuille de route 2015-2019

    D’où l’idée de la création de ces centres spécialisés Carmma dans les zones à risque pour que les services soient rapprochés des populations, a poursuivi le Dr Marius Louis Rakotomanga. Les enfants de moins de cinq ans bénéficieront également des services offerts par les centres Carmma dont la vaccination en vue de renforcer la prévention des maladies mortelles comme les infections respiratoires, la diarrhée et le paludisme. Et ce premier responsable de la vaccination de rappeler que Madagascar a adopté la Carmma, initiative lancée par l’Union Africaine et, dans la foulée, a décidé de réactualiser la feuille de route pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale pour la période de 2015-2019. Cela vise à ce que le ratio de la mortalité maternelle soit réduit de 478 à 369 pour 100 000 naissances vivantes en 2019, et le taux de mortalité néonatale soit réduit de 26 à 21 pour 1000 naissances vivantes.

    Ainsi, toutes les femmes doivent avoir accès à des soins adéquats durant leur grossesse et être assistées par un personnel qualifié lors de l’accouchement et bénéficier des soins et accompagnement dans les semaines qui suivent leur accouchement.

    Noro Niaina

    Une réponse à "Mortalité maternelle : seize centres Carmma à mettre en place"

    1. nat  13/05/2016 à 10:31

      bonjour, je suis sage-femme en France, y-a t-il des équipes sur place pour vous aider? j’aimerais participer aux actions locales, et vous apporter mon aide… n’hésitez pas à me contacter

    Les commentaires sont fermées.