Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Africa’s pulse : “Activité économique au ralenti”

    L’activité économique en Afrique subsaharienne a ralenti en 2015. La croissance du PIB de la région était de l’ordre de 3,0% contre 4,5% en 2014, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, publication semestrielle du groupe de la Banque mondiale qui analyse les perspectives économiques de l’Afrique subsaharienne, publiée hier. Il s’agit du taux de croissance le plus bas depuis 2009.

    Selon les conclusions de ce rapport, cette mauvaise performance tient à l’effondrement des cours des matières premières – en particulier ceux du pétrole qui ont chuté de 67% entre juin 2014 et décembre 2015 – et à l’atonie de l’économie mondiale, surtout du côté des marchés émergents. Dans certains pays, des facteurs internes, comme les pénuries d’électricité, la sècheresse, l’incertitude politique et des menaces sur la sécurité nationale sont venus aggraver les conséquences négatives de la baisse des prix des matières premières. En revanche, l’embellie économique s’est poursuivie dans d’autres pays qui affichent toujours une croissance robuste. C’est le cas des pays importateurs de pétrole tels que le Kenya, le Rwanda et la Tanzanie, ou encore de la Côte d’Ivoire, qui a bénéficié d’un contexte économique favorable et d’une augmentation des investissements.

    Le rapport note en outre que les prévisions de croissance pour 2016 restent moroses à 3,3%, bien en dessous du fort dynamisme que la région a affiché de 2003 à 2008 avec un taux de 6,8%. La croissance économique devrait dans l’ensemble rebondir en 2017 et 2018 pour atteindre 4,5%.

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.