Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Us et coutumes : les limites d’une désorganisation

    Le pays a résisté aux effets pervers d’une organisation désordonnée. Pareil système trouve fatalement ses limites, et lorsque ça se présente on se heurte à un mur. Le théâtre dans les forces armées en témoigne. Il ne s’agit pas de culpabiliser celles-ci, au contraire elles ne sont que victimes d’une politique de désorganisation. L’Etat de droit ne résiste pas aux manœuvres et intrigues politiciennes, les gens au pouvoir pour s’y maintenir développent des opérations de séduction à l’endroit des chefs militaires et invitent certains à partager leur sort en les embarquant sur le même navire, celui du pouvoir civil. L’avidité est malheureusement contagieuse, l’esprit de combine s’est répandu. On en constate aujourd’hui les conséquences. Le Premier ministre se réclamant de son état de militaire réagit de manière « civile », celle des vieux loups du panier politique.

    Les commentaires sont fermées.