Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Ban Ki-Moon à Madagascar : les enjeux sont multiples

    Ban Ki-Moon à Madagascar : les enjeux sont multiples

    Une victoire diplomatique. C’est le terme employé par la ministre des Affaires étrangères, Béatrice Atallah, hier à propos de l’arrivée du secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, les 10 et 11 mai prochains.

    Après la visite de la Secrétaire générale de la Francophonie au mois de mars dernier, Madagascar s’apprête encore une fois à accueillir une autre grande personnalité internationale. « Il s’agit d’un déplacement officiel. J’ai reçu une note verbale émanant du système des Nations unies, m’informant que Son Excellence M. Ban Ki-moon répond positivement à l’invitation du Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina à effectuer une visite d’Etat à Madagascar », a-t-elle déclaré.

    La ministre des Affaires étrangères explique que cette visite est tout d’abord une victoire du peuple malgache après le vrai retour de Madagascar dans le concert des Nations précédé par son retour à la normalité constitutionnelle. « A mes yeux, toute la communauté internationale a scruté scrupuleusement les efforts du peuple en vue d’une stabilité politique, ainsi que les différentes étapes franchies dans la mise en place des institutions de la République », a-t-elle expliqué en ajoutant que la venue de grandes personnalités dans notre pays est le fruit de notre diplomatie agissante et proactive. « Je peux vous assurer que la visibilité de Madagascar progresse de manière rassurante, on est « on the spotlight ».

    Néanmoins, nous ne pouvons pas nous arrêter là : il faut transformer cette visibilité en un levier de développement. Nous avons l’obligation d’y parvenir : Madagascar doit intéresser le monde », a-t-elle poursuivi.

    Présence active

    Selon toujours les explications de la chef de la diplomatie malgache, au niveau de l’Organisation des Nations unies, les efforts de Madagascar sont multiples, « Madagascar a connu ces dernières années une présence active plus ou moins accrue dans les opérations de maintien de la paix (OMP) à travers le monde.

    Au-delà des Inspecteurs d’administration pénitentiaire, 46 policiers et gendarmes malgaches sont mobilisés dans plusieurs missions de stabilisation des Nations unies ». Du reste, la Grande île est active dans les questions liées au changement climatique par le truchement de la Cop 21 et de l’Accord de Paris .  Le ministère des Affaires étrangères ne ménage pas ses efforts pour la mise en œuvre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites). Madagascar a également pu relancer le projet Pacem (Projet d’assistance au cycle électoral des Nations unies à Madagascar) grâce à la pro-activité du MAE qui, en d’autres domaines, a été la clé du Fonds de consolidation de la paix d’une valeur de 11 millions de dollars.

    Objectifs pour le développement durable

    Sur le plan multilatéral, depuis l’avènement du régime Rajaonarimampianiana, nous avons ratifié plusieurs arsenaux juridiques internationaux des Nations unies qui s’avéraient impossibles au cours de la longue période transitoire , note-t-elle. Sur ce, la visite du SG des Nations unies tombe à pic. « La situation actuelle prouve que nos institutions fonctionnent dans le sens de la consolidation de la stabilité. Le Secrétaire général Ban Ki-moon le verra sur place. Il va aussi constater de visu les efforts effectués dans les domaines de la démocratie et de l’alternance. Souvenons-nous que Madagascar était parti d’une démocratie dégradée à une reconstruction des valeurs et des principes de base universels des Nations unies », a détaillé la patronne de la diplomatie malgache sans oublier de lancer un message à l’endroit des forces vives du pays. « Agissons ensemble pour le bien de Madagascar ! N’oubliez pas que la planète a de grands défis à relever que sont l’atteinte des Objectifs pour le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique. Le Secrétaire général Ban Ki-moon en parlera certainement plus durant sa visite en terre malgache », a-t-elle déclaré.

    Jao Patricius

    Une réponse à "Ban Ki-Moon à Madagascar : les enjeux sont multiples"

    1. carol  20/04/2016 à 00:19

      ????? Normalite constitutionnelle???? il faudrait lui montrer les dernieres informations avant son passage…

    Les commentaires sont fermées.