Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Ankorondrano : un agent de la circulation raquette un usager

    Les policiers qui assurent la circulation au niveau du rond-point d’Ankorondrano ont fait parler d’eux hier sur les réseaux sociaux. Une responsable au sein d’une importante société agro-alimentaire du pays s’était plainte d’une pratique immorale et dénonciable d’un des agents de police qui ont assuré le service, entre midi et 13h. Selon ses dires, le policier l’a demandé de s’arrêter, non pour vérifier les papiers de sa voiture ou encore pour signaler d’éventuelles infractions, mais pour la racketter.

    « Je lui ai donné les papiers de ma voiture, espérant qu’il s’agissait d’un contrôle ordinaire. Mais il n’a même pas daigné d’y jeter un coup d’œil », rapporte la victime. « Il m’a directement lancé que ça ne l’intéresse pas, mais autre chose, car il y avait un billet dans la poche intérieur (de mon sac), qui dépassait », s’indigne-t-elle devant cette pratique qui ne peut rester impunie et qui peut faire encore de nombreuses autres victimes.

    Ce genre de pratique policière « illégale » n’est pourtant pas un cas isolé. Ceux qui ont déjà voyagé sur la RN6, vers Ambanja, en partance d’Antsohihy, se rappelleront certainement de ces agents de contrôle routier qui réclament à tous les transporteurs une somme qui va de 1 000 à 3 000 ariary par voiture et à chaque voyage. Ce qui oblige les conducteurs à préparer un budget assez conséquent réservé uniquement au paiement de ce qu’on appelle dans le jargon de la corruption «écolage ».

    Ainsi, les premiers combats auxquels devront faire face les nouveaux responsables de la sécurité publique, à l’instar du ministre de la Sécurité publique, Norbert Anandra, et des forces de l’ordre malgache en général, devraient être la lutte contre la corruption et le changement de comportement des agents de circulation, souvent pointés du doigt à cause de leur mauvaise conduite.

    Vonjy M.

     

    Les commentaires sont fermées.