Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Aire protégée : naissance imminente de l’Alaotra- Ranosoa

    Aire protégée : naissance imminente de l’Alaotra- Ranosoa

    Une équipe du ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Office National pour l’Environnement s’est rendue dans l’Alaotra pour vérifier la réalisation du Plan de sauvegarde environnemental et social de cette aire protégée. Cette évaluation annuelle est d’autant plus nécessaire que la JICA allait entreprendre des travaux d’aménagement sur les 10 000 ha du PC.23, contigus au Lac.

    Les différentes rencontres ont été précédées d’une descente sur le terrain. Et cela revêt même un caractère de «consultation populaire restreinte». Pour les travaux de réhabilitation qui seront engagés par la Jica, le directeur régional de l’Agriculture a fait remarquer que des précautions ont été prises par les deux parties pour éviter toute tentation de conquérir des nouvelles rizières aux abords du Lac. En fait, la revendication est partout la même : qu’on érige des balises délimitant, de maniè-

    re concrète, l’Aire protégée (AP) – qui, soit dit en passant, est définitivement reconnue comme telle depuis 2015, et de surcroît, revêtue du statut de «Site Ramsar». La direction régionale de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts et le gestionnaire délégué, en l’occurrence le Programme Durrell Wildlife Conservation,   s’y sont déjà employés. Les participants à cet atelier ont convenu que la mise en place desdites balises se fera en présence des intéressés, étant entendu que des réserves ont encore été émises, le 20 avril.

    Eu égard les deux dizaines d’années, durant lesquelles le Durrell Wildlife Conservation, gestionnaire-délégué de l’AP, s’est mis au service de l’Alaotra, des aides ont été octroyées à l’endroit de ceux se croyant lésés. Les délimitations de l’«Aire protégée Alaotra» seront irrévocables. Ainsi, il est prévu une structure de gestion définitive qui prendra la relève. Elle portera le nom d’«Alaotra-Ranosoa».

    Rarivo

     

    Les commentaires sont fermées.