Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Association Aro Riaka : ou quand l’ego prend le dessus

    Incompréhension quand tu nous tiens ! «L’accaparement de terrains par les étrangers». C’est ce qu’un certain Odon Grégoire Rakotonirina, un pseudo porte-parole de «la population victime» veut véhiculer à travers des propos parfois «xénophobes». Pourtant, les opérateurs contre qui il a une dent ne cessent de rappeler que le soi-disant litige entre la population et les sociétés opérant dans le secteur a déjà été résolu.

    «De quelle population veut-il être le défenseur ? Si l’on ne tient compte que du cas de Filatex, les incompréhensions entre cet opérateur et la population sont définitivement dissipées. Une première vague de familles a été relogée et jouit du statut de propriétaires. Ainsi, Odon Grégoire Rakotonirina prêche dans le désert», ont déclaré les représentants des sociétés victimes des agissements d’Odon Grégoire Rakotonirina qui se veut être le porte-parole de ladite «population victime de l’accaparement de terrains par les étrangers».

    Force est de remarquer que les forces de l’ordre n’ont pas eu besoin de daigner lever le petit doigt pour disperser la foule aux alentours de la stèle de Jean Ralaimongo, jeudi dernier, tant la manifestation organisée par Odon Grégoire Rakotonirina n’a réuni plus de badauds que de partisans. «Le pire est que cette association, en voulant semer le désordre dans ce qui a déjà été convenu entre Filatex et la population, semble vouloir profiter du contexte politique ambiant pour instaurer une atmosphère encore plus délétère», ont regretté les opérateurs victimes de cet acte de «déstabilisation».

    Haja R.

    Les commentaires sont fermées.