Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Firaisankinan’ny Terak’Ibara : la sécurisation en priorité

    Firaisankinan’ny Terak’Ibara  : la sécurisation en priorité

    L’association Firaisankinanan’ny terak’Ibara (Fitiba) regroupant les membres de l’ethnie Ibara répartis dans les ex-provinces de Fianarantsoa, Mahajanga et Toliara, priorise la sécurisation, la lutte contre les dahalo en particulier, dans ses programmes d’activités, en plus des œuvres sociales habituelles.

    Le bureau national a annoncé, au cours de la cérémonie de présentation de vœux organisée par l’association, samedi, à Ivato, qu’un recueil des résolutions du symposium national tenu à Ihosy, au mois d’avril 2014, sera remis incessamment à tous les chefs d’institutions et aux ministères concernés. Le président national du Fitiba, Charlie Nakany, a révélé à ce sujet que des stratégies adaptées y sont notées. «Des sensibilisations à l’endroit des candidats aux vols de bovidés menées parallèlement à l’introduction d’une nouvelle politique d’élevage sont nécessaires», d’après les déclarations du secrétaire général de l’association, Jean-Jacques Rakotoarisoa, à l’occasion. Outre l’aspiration du Fitiba pour la mise en place de ranch et de ferme-pilote dotés de techniciens pour des élevages intensifs de bovidés dans sa circonscription, il y a été révélé la préparation de la célébration de la journée dédiée au zébu malgache par l’association. Des stratégies pour la préservation de ce patrimoine menacé d’extinction y sont dévoilées, a-t-il ajouté, en plus de la culture spécifique au zébu de l’ethnie Ibara. Le président d’honneur du Fitiba, Pierrot Andrianirina, a souligné, par ailleurs, la place du zébu, non seulement dans la culture mais aussi dans l’économie de son ethnie.

    Une assemblée générale dont l’ordre du jour a comporté les réglementations des modes d’adhésion des membres issus des régions nouvellement admises au sein de l’association a clôturé les retrouvailles, samedi à Antanetibe-Ivato.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.