Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Langue Malgache : une politique nationale en gestation

    Langue Malgache  : une politique nationale en gestation

    Après des années de concertation, l’élaboration de la politique nationale de la langue malgache arrive à son terme et n’attend plus que son adoption. Cela arrive à point nommé avec la célébration du mois de la Langue malgache qui a débuté, hier, à l’Académie malgache à Tsimbazaza

    Reconnue par l’Académie africaine des langues, le malgache figure parmi les 12 langues les plus importantes de la côte Est du continent africain. Dans ce contexte, la cérémonie d’ouverture de la célébration du mois de la Langue malgache s’est tenue, hier,  à l’Académie malgache Tsimbazaza. Elle a été marquée par la remise officielle du projet de lois de la politique nationale de la langue au président de la République, également parrain de la célébration. Lors de son allocution, Hery Rajaonarimampianina a affiché son optimisme quant à la mise en place de cet ambitieux projet. «Cette politique nationale de la langue malgache marque un grand tournant dans l’histoire de Madagascar. Je m’engage à faire tout mon possible pour que celle-ci soit remise au plus vite à l’Assemblée nationale», a-t-il promis avant de poursuivre que  «ensemble, nous pouvons exprimer notre fierté d’avoir une seule langue de communication. A Madagascar, plus de 90% de la population parle et lit le malgache officiel. En tant que responsable, il est de mon devoir d’inciter mes pairs et toute la population à bien maîtriser notre propre langue».

    Multiples jubilés

    L’histoire de la langue malgache est également liée à la presse. C’est pourquoi, cette célébration se conjugue avec le 150è anniversaire de la presse malgache et 1es 144 ans de jubilé du premier journal intitulé, «Teny Soa  Hanalan’ Andro»,  publié en janvier 1866. «Paru en 1913, l’article de Ravelojaona intitulé ‘Japon sy ny Japoney’ a marqué d’une pierre blanche les annales du journalisme malgache. Ravelojaona a été très touché par la façon dont l’Archipel nippon avait assimilé la civilisation occidentale et il souhaitait voir adopter par son propre pays une attitude semblable. Ce qui a abouti à la création et à la manifestation d’un mouvement secret baptisé  Vy, Vato, Sakelika (V.V.S)», a fait savoir Harilala Ranjatohery, du Comité de coordination de la célébration du 150è anniversaire de la presse malgache.

    Le mois de la Langue malgache rend un hommage particulier à l’un des initiateurs du concept et non moins un grand défenseur de  la langue malgache, le regretté Henri Rahaingoson. Ainsi, ses belles paroles et ses œuvres ont résonné dans la salle de l’Académie, le temps d’une déclamation de poèmes.

    Joachin Michaël

    Les commentaires sont fermées.