Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Braderie des frais au Fasan’ny Karana

    Si les transports urbain et suburbain de la capitale concoctent une révision à la hausse de leurs tickets, la réalité en est autrement au niveau des zones nationale et régionale du Fasan’ny Karana. C’est plutôt une braderie des frais. Hier, lors de notre passage sur les lieux, toutes les coopératives, sans exception, ont observé  un rabais malgré la  hausse des prix du carburant et la période de vacances.

    Pour l’axe Antananarivo-Antsirabe, les coopératives descendent jusqu’à 7 000 ariary alors que le prix officiel en date du mois d’août 2014 indique 10 000 ariary.  Idem pour Antananarivo-Toliara. Le prix officiel est de 52 000 ariary, pour devenir actuellement 40 000 ariary. «Et les passagers marchandent encore jusqu’à 35 000 ariary», déplore une responsable d’une coopérative reliant cet axe.

    Les autres lignes ne sont pas en reste. Pour Antananarivo-Mananjary, le prix officiel est de 36 000 ariary, mais il descend à 30 000 ariary. Le record est celui d’Antananarivo-Morondava où le prix officiel indiqué est de 44 000 ariary pour devenir 30 000 ariary.

     «Malgré l’observation de ces rabais, les clients sont toujours dans les abonnés absents», témoignent des rabatteurs de l’axe Antananarivo-Antsirabe. «Nous nous rattraperons le mois prochain, lors de la période d’exhumation des morts et une fois le baccalauréat terminé», soulignent-ils. Pour les autres coopératives, elles se rattrapent  sur les prix des colis et des bagages excessifs.

    En tout cas, les coopératives sont unanimes à déclarer que s’il y a une hausse, elles reviendraient (le conditionnel est ici de rigueur) aux prix officiels indiqués au mois d’août 2014.

    Sera R

    Les commentaires sont fermées.