Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    CJSOI : quand sport va de pair avec culture

    CJSOI : quand sport va de pair avec culture

    La capitale va abriter, du 30 juillet au 5 août prochain, la 10ème édition des Jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien. Outre les rencontres sportives, les activités culturelles et artistiques feront partie intégrante de cet événement d’envergure.

    J-7 pour les Jeux de la CJSOI.  Au total, ils seront 800 jeunes – âgés de 14 à 17 ans – provenant des Comores, Djibouti,  Mayotte, Maurice, Réunion, Seychelles et Madagascar, réunis, pour participer à ces jeux. «La Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien prône le rapprochement de tous les jeunes ressortissants de la sous-région et, dans cette perspective, encourage les échanges entre les îles, tout en favorisant la volonté commune de s’affirmer, tant sur le plan de la jeunesse que celui des sports» a fait savoir Jean Anicet Andriamosarisoa, président en exercice de la CJSOI.

    En plus des rencontres dans les disciplines sportives retenues pour la 10è édition des Jeux de la CJSOI, des manifestations culturelles seront également programmées. Dans ce sens, trois disciplines sont à concourir pour les participants, à savoir l’assemblée des jeunes, le théâtre, la danse et  la musique traditionnelle. L’assemblée des jeunes portant sur le thème «Jeunes, responsables et acteurs de fraternité» se déroulera, le 1er août, à l’hôtel A&C Ivato, tandis les représentations de théâtre (Code des jeunes- L’union fait la force) , de danse et de musique traditionnelle auront lieu au Cmdelac Analakely, respectivement le 2 août et le 4 août. Ayant comme thème «Aza malahelo», la chorégraphie a été mise en œuvre avec la compagnie Krul’Air, qui a d’ailleurs participé à l’événement «Firaisankina» en juin, dans le cadre des activités en marge du sommet de la Francophonie.

    «Ils seront 18 jeunes issus de différentes régions à faire étalage non seulement de leur savoir faire et de leur talent mais également de véhiculer un message à travers leurs prestations. A rappeler que Madagascar a toujours eu les meilleures notes lors des précédentes éditions des Jeux de la CJSOI. Cette fois-ci, nous souhaitons vivement faire tout notre possible pour nous surpasser», confie Ony Soa Raoseta, responsable de la formation de ces jeunes.

    Joachin Michaël

    Les commentaires sont fermées.