Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Lalàn’ny fifandraisana : ny fanakatonana ny orinasan-gazety

    Mitohy, anio, indray ny fanehoana amintsika ilay lalàm-pamoretana momba ny fifandraisana sy ny serasera, nolanian’ny parlemanta. Hiompana amin’ny fanakatonana ny orinasan-gazety na haino aman-jery na koa noho ny ataon’ny mpanao gazety, manoloana ny hadisoana sy heloka miverimberina indray ny tabilao etsy ambany. Nampian’ny governemanta, tsy nifampierana tamin’iza na iza  ity « Lalàna Andrianjato » ity ary nasiany fanovana, tsy araka ny rinjan-teny nifanarahana sy niaraha-namolavola amin’ny Pnud tamin’ireo atrikasa samihafa natao.

    Anisan’ny misongadina amin’izany ny nanovan’ny fitondrana ilay lalàna fa anjaran’ny minisiteran’ny Fifandraisana sy ny serasera samirery ihany ny manakatona tanteraka ny orinasan-gazety iray raha miverimberina ny fihoaram-pefy na koa ny heloky mpanao gazety. Tokony ho anjaran’ny Rafitra manam-pahefana mpanara-maso ny fifandraisana (ANRCM) anefa ny mandray ny andraikitra tahaka izany, raha miainga amin’ilay rinjan-teny, nifanarahana sy nanaovana atrikasa niarahan’ny rehetra nanao.

    Synèse R.

     A rappeler que les modifications sont signalées comme suit :

    En rouge souligné       : ce qui a été rajouté

    En rouge barré                        : ce qui a été supprimé

    En noir normal                       : ce qui a été maintenu

    A noter également que, suite au charcutage, les articles ont été décalés.

    Art. 45

    (…)

    En cas de récidive, la fermeture définitive de l’entreprise peut être prononcée par l’Autorité Nationale de Régulation des Communications Médiatisées.

    . (…)

    Art. 44En cas de récidive, la fermeture définitive de l’entreprise et/ou la radiation du journaliste peut être prononcée par le Ministre chargé de la communication. (…)

    Art. 43 – 48 – En cas de condamnation ou en cas de récidive dans la commission des infractions de presse prévues aux articles précédents, le juge peut ordonner la confiscation des matériels de communication audiovisuelle saisis et tout support ayant servi à la commission de l’infraction au profit de l’Etat ou d’un organisme public.

    Les commentaires sont fermées.