Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Sécurisation maritime : formation pour les opérateurs radio

    Sécurisation maritime : formation pour les opérateurs radio

    L’Agence portuaire, maritime et fluviale (APMF) et l’Organisation maritime internationale (Omi) organise un atelier national de formation des opérateurs radio des centres de coordination de la recherche et sauvetage en mer. Une trentaine de techniciens issus du ministère des Transports et de la météorologie (MTM), de l’APMF, du Cofona, du CSP, de l’ACM, de la Spat et du CFIM,  participent à cet atelier qui a débuté hier à l’hôtel Ibis Ankorondrano qui prendra fin vendredi prochain.

    Cet atelier technique entre dans le cadre du Programme intégré de coopération technique (PICT 2016/ 2017) de l’Omi auquel Madagascar est membre à part entière depuis 1962. Animé par Kees Koning, consultant expert mandaté par l’Omi, l’atelier se concentrera entre autres sur le Global Maritime Distressand SafetySystem  (GMDSS).

    Dans son discours d’ouverture de cet atelier hier, Rado Rajoelison, secrétaire général du MTM, a souligné que, «Les Tic ainsi que les équipements utilisés dans le métier d’opérateurs radio et les réglementations y afférentes évoluent très vite dans le temps. (…) Les connaissances que vous avez à acquérir durant ces cinq jours vous aideront à contribuer activement aux efforts de notre pays pour la mise en œuvre de la sécurisation de la navigation maritime et de la recherche et sauvetage en mer à Madagascar».

    A l’issue de ces cinq jours de formation, l’APMF et l’Omi attendent des participants une meilleure appropriation des Tic en matière de radiocommunication maritime.  Les techniciens malgaches dans leur centre de communication respectif devront effectivement adopter les mêmes langues et codifications universelles en matière de radiocommunication maritime.

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.