Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Malnutrition carcérale : 4 000 détenus pris en charge par la CICR

    Malnutrition carcérale : 4 000 détenus pris en charge par la CICR

    Depuis le début de l’année, 4 000 détenus sont  pris en charge par le Comité international de la Croix Rouge (CICR). Selon cette organisation, le nombre de 9 000 détenus qu’elle a entretenus en 2015 sera atteint cette année.

    «Près d’un prisonnier sur deux à Madagascar souffre de malnutrition modérée ou sévère », a rapporté, hier, la CICR sur son site et publié sur Eurovision. Actuellement, dans le cadre d’un programme alimentaire d’ urgence, visant à remettre sur pied les prisonniers extrêmement vulnérables, 4 000 sont déjà pris en charge par cette organisation depuis le début de l’année, sur une population pénale estimée aux environs de 20 000 détenus dans tout Madagascar. Une population que l’ Etat malgache a de plus en plusdu mal à nourrir, conséquences d’ une crise économique qui continue encore de sévir jusqu’ici.

    « Une circulaire émanant du ministère de la Justice prévoit bien une ration individuelle quotidienne de 750 grammes de manioc sec mais, en fait, celle-ci dépasse rarement les 300 grammes », a témoigné la nutritionniste de la CICR en charge de ce programme alimentaire, Brigitte Doppler. « A long terme, s’il n’y a pas d’autres apports, ce sera forcément létal, c’est un décès », a-t-elle souligné. En 2015, on comptait plus d’une cinquantaine de décès par an, dont plus de la moitié (27) étaient liées à la malnutrition.

    Un budget réduit de 70%

    Le budget de l’Administration pénitentiaire (AP) a baissé d’environ 70 % depuis 2009, ce qui a entrainé un impact important sur le budget alloué à la nourriture des détenus. Les détenus les plus pauvres, ou ceux qui ne bénéficient pas d’un soutien alimentaire fourni par des amis ou la famille, sont les premières victimes de cette malnutrition sévère. Près de la moitié de la quarantaine de prisons que compte actuellement l’AP, sont prises en charge par la CICR. Le repas spécial préparé pour les détenus malnutris se compose de 350 grammes de riz, 130 grammes de haricots secs et 200 grammes de légumes. Tout cela agrémenté de sel et d’huile pour une prise de poids plus rapide. Les détenus souffrant d’une forme grave de malnutrition reçoivent, en plus de cette ration, une pâte énergétique appelée « Plumpy Nut ».

    Sera R

    Les commentaires sont fermées.