Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    SOS villages d’enfants : 660 millions d’ariary de l’UE

    SOS villages d’enfants : 660 millions d’ariary de l’UE

    Une somme de 660 millions d’ariary a été offerte par l’Union européenne afin d’appuyer la mise en œuvre du projet de renforcement de la société civile dans le Sud de Madagascar, initié par l’association SOS Villages d’Enfants. Ce projet a été lancé, le 19 juillet dernier, dans le Tranoben’ny Tantsaha, à Ambovombe, à travers un atelier ayant eu comme invitées, les autorités locales.

    L’objectif est de promouvoir et défendre les droits des enfants et des femmes dans six districts de cette partie de l’île, à savoir Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Ampanihy, Betioky et Bekily.  Il s’agit de venir en aide à la population vulnérable surtout, les femmes et les enfants. A ce sujet, cinq grandes activités seront réalisées dont l’amélioration de leurs conditions de vie en matière de développement humain et socio-économique.

    Environ 45000 personnes issues des associations de femmes, des autorités administratives et traditionnelles sont les principales cibles de ce programme. Six associations composées de quelque 1000 femmes seront opérationnelles. 21 000 adultes et enfants bénéficieront d’un enregistrement de naissance. Des stratégies afin d’augmenter, d’environ 50%,  la fréquentation des services sociaux par les familles vont être  élaborées. Une conformité sur les lois coutumières avec les droits positifs de la femme et de l’enfant doit être établie. Au moins trois des règlements communautaires sont promulgués grâce à l’initiative des autorités locales. Et pour que les femmes puissent jouir de leur indépendance, la mise en place des associations est favorisée.

    Des moyens logistiques comme les véhicules, des bureaux et des salles ainsi que  des ressources humaines comme les sages-femmes, des agents de terrain et des coordinateurs ont été mobilisés sur place par l’association Villages d’Enfants dans le cadre de la réalisation du projet.

    Mamisoa Antonia

    Les commentaires sont fermées.