Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Appel au dialogue : les syndicats se mobilisent

    Appel au dialogue : les syndicats se mobilisent

    Le chef de l’Etat ne semble pas entendre les appels de plusieurs acteurs au dialogue. Journalistes, membres de communauté religieuse et société civile ont alors décidé de s’unir pour faire pression dans l’objectif de concrétiser ce dialogue. Le mouvement «Fanavotana ny firenena» a vu le jour hier.

    «Nous avons constaté que tous nos recours n’ont pas abouti», a indiqué le porte-parole du mouvement Afo sendikaly, Maharavo Ratolojanahary hier, à l’hôtel Panorama Andranarivo lors de la présentation du mouvement «Fanavotana ny firenena», littéralement «Sauver la patrie». Le syndicat évoque en effet les dossiers de délits de corruption déposés au Bianco qui restent sans suite. Le mouvement réunit ainsi des membres de la société civile, des journalistes, représentés par Soava Andriamarotafika mais également des associations chrétiennes de l’église catholique.

    Pour rappel, la Commission épiscopale «Justice et paix» avait déjà demandé aux autorités de se réunir autour d’une table pour discuter le 15 juillet dernier, mais jusqu’à ce jour, les premiers concernés ne se sont pas encore manifestés. Il en est de même pour les journalistes qui attendent également ce dialogue tout en avançant de nouvelles stratégies. «Nous vous invitons, Mr le président de la République à répondre à notre appel et de revenir sur la table des discussions», a indiqué Soava Andriamarotafika.

    Appui de la communauté internationale

    A l’issue de ce dialogue, Maharavo Ratolojanahary a fait savoir que la communauté internationale est disposée à donner son appui pour la mise en œuvre des résolutions. «Nous vous demandons de nous aider en tant que facilitateur dans la concrétisation de ce dialogue», a-t-il indiqué à l’endroit de la communauté internationale.

    Aucune connotation politique

    Cependant, le mouvement se démarque de toute tentative de coup d’Etat. «Il s’agit tout bonnement d’un changement de structure de l’Etat», a expliqué le leader de l’Afo sendikaly. Pour afficher les bonnes intentions du mouvement «Fanavotana ny firenena», ses membres ont lancé un appel aux politiciens de ne pas y participer afin de ne pas apporter une connotation politique dans les revendications. Plusieurs membres de partis politiques étaient pourtant présents lors de la rencontre d’hier, notamment les membres du mouvement «Mitsangàna ry Malagasy», qui a été créé récemment.

    Tahina Navalona

    Les commentaires sont fermées.