Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Boeny : l’essor économique en cours

    Boeny : l’essor économique en cours

    La région Boeny entre dans la réalisation de ses projets de développement par différentes inaugurations d’infrastructures dans les districts de Mahajanga I et d’Ambato Boeny, en plus de la tenue de la foire régionale agricole.

    Classé produit-phare de la région, le black eyes (lojy mitsangana) a été au menu des conférences-débats tenues après l’ouverture de la grande foire économique régionale dénommée « Foarabe lojy mitsangana » au stade Gabriel Razafintsalama d’Ambato Boeny, le 29 juillet dernier. Le chef de région, Saïd Ahmad Djaffar, a présenté aux autorités hiérarchiques l’opportunité économique de ce produit reconnu internationalement par sa qualité. Le maire d’Ambato Boeny, Valérien Rakotonandrasana, l’a confirmé en mettant toutefois l’accent sur les risques de démotivation au sein des investisseurs privés, suite à des tentatives d’extorsion de fonds procédées par des fonctionnaires en rapport à l’arrêté régional sur la délivrance des autorisations de collectes de black eyes dans le Boeny.

    Le Programme de soutien aux pôles de micro-entreprises rurales et aux économies régionales (Prosperer), principal partenaire de la promotion de ce produit dans la région ne désarme pourtant pas face aux polémiques, en poursuivant son appui en partenariat avec la Chambre de commerce et de l’industrie de Mahajanga. Le magasin de stockage de black eyes et d’autres produits agricoles des membres de la coopérative Tamia a été ainsi inauguré dans le fokontany d’Ankaraobato, dans la Commune urbaine d’Ambato Boeny sur ses initiatives. La mise en place de la présente infrastructure apportera une force de négociation pour les agriculteurs qui pourront écouler leurs produits aux prix et à la période qui leur conviennent, selon le coordonnateur régional du Prosperer, à l’origine des réalisations.

    Plus de 510 tonnes de black eyes, soit le double de la production précédente, sont attendues sur le marché cette année, d’après les estimations techniques du Prosperer, dont l’objectif reste l’amélioration des revenus des producteurs par le financement des projets, leur approvisionnement en intrants et matériels agricoles en plus

    de la mise en place d’infrastructures répondant à leurs besoins. Le Programme de soutien aux pôles de micro-entreprises rurales et aux économies régionales (Prosperer) appuie aussi les ruraux dans les 9 régions où il est implanté dans les recherches de débouchés pour leurs produits.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.