Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Crise acridienne : les interventions continuent

    472 043 ha de terres, soit plus de 35 fois de la superficie de la ville d’Antsirabe, ont été traités  pour la troisième campagne de lutte antiacridienne, du 26 août 2015 au 20 juillet dernier, d’après le bulletin d’information du Fonds des Nations unies  pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les criquets sont toujours détectés dans les parties Ouest et Sud ouest du pays, notamment dans l’Atsimo-Andrefana, à Morombe, et dans la région du Menabe à Manja, à Miandriavazo et à Morondava. Plus de 90% des surfaces de terrain ont été traitées par voie aérienne.

     «Quelques petits groupes d’ailés y persistent mais les intenses traitements effectués au cours des décades antérieures ont engendré une forte diminution des populations groupées du criquet migrateur. Dans les autres régions, aucune population groupée n’a été signalée ou observée», annonce la FAO.

    Sur le terrain, le dispositif est encore constitué de quatre équipes terrestres, dont deux mixtes (prospection et lutte), une pour le  suivi sanitaire et environnemental. Le dernier est pour la gestion des pesticides. Par ailleurs, l’équipe terrestre d’utilisation du biopesticide est en stand-by et reste mobilisable en cas d’identification de cibles.

    Riana R.

    Les commentaires sont fermées.