Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Plus d’excuses

    Plus d’excuses

    Autant dire qu’en matière de rencontre internationale, 2016 est carrément une année bien remplie pour Madagascar. Pour dire que ce ne sont pas les occasions qui manqueront pour se démarquer.  Le sommet des parlementaires francophones a ouvert le bal. Et depuis samedi, Madagascar accueille les Jeux de la Cjsoi. A ce propos, la Grande île compte jouer son va-tout et ambitionne de monter sur le toit de l’océan Indien. Mais, à ce stade des jeux, seuls les résultats comptent et les excuses sont réservées aux vaincus.

    Plus tard, au mois d’octobre, la Grande île accueillera également le sommet du Comesa, ce marché commun qui réunit des pays d’Afrique orientale et australe. Une autre opportunité pour le pays d’optimiser, non seulement les relations mais aussi les bonnes affaires. Cerise sur le gâteau, le sommet de la Francophonie se tiendra juste après, et cette fois, le monde entier se tournera vers Madagascar, particulièrement les francophones.

    En un mot, toutes ces affiches devaient être prometteuses et bénéfiques pour Madagascar. Dans le cas contraire, c’est la volonté même du régime qui est remise en cause. Il est vrai que le sommet des parlementaires francophones est presque passé inaperçu mais ce fut à cause des désaccords entre des journalistes et des parlementaires au sujet du Code de la communication. D’ailleurs, seule, la chaîne nationale en a fait sa priorité.

    Cependant, les doutes se poursuivent. Il semble que les travaux pour la construction du village francophone accusent du retard et que quelques difficultés sont constatées au niveau de la gestion du projet. Certains restent d’ailleurs réticents quant à l’achèvement des travaux. Évidemment, le Gouvernement affirme le contraire mais mieux vaut anticiper. Alors, si pour une fois, nous avons l’occasion de bien faire, faisons en sorte de réellement bien faire. L’image de Madagascar à l’extérieur est déjà assez ternie comme cela.

    Tahina Navalona

    Les commentaires sont fermées.