Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Jeux olympiques Asaramanitra hérite du lourd

    Jeux olympiques  Asaramanitra hérite du lourd

    Les athlètes malgaches entrent dans le vif du sujet à partir de ce jour aux Jeux olympiques de Rio. Asaramanitra Ratiarison ouvre le bal en judo.

    Honneur aux femmes ! Dans le camp malgache, la judokate Asaramanitra Ratiarison (-48 kg) ouvre le bal ce jour. Et force est de constater que la championne hérite du lourd dans une poule C composée des meilleures combattantes du moment.

    Dès son premier combat, la triple vice-championne d’ Afrique hérite d’une expérimentée en la matière, en l’occurrence la Cubaine Mestre Alvarez, vice-championne panaméricaine de 2013 et 5è du championnat du monde de 2014. Prenable, une qualification de la Malgache au prochain tour lui permettra de se frotter à une autre adversaire plus coriace, à savoir l’ Espagnole Figueroa Julia, sacrée au dernier Grand Slam de Baku et troisième des Masters 2016.

    Que des ogresses dans la poule C puisqu’on y retrouve aussi la championne olympique de Londres, la Brésilienne Sarah Menezes ou encore la Belge Charline Van Snick, la double championne d’Europe de 2015 et de 2016.

    Les nageurs aux côtés des réfugiés

    L’histoire retiendra que deux nageurs malgaches ont couru avec des athlètes olympiques réfugiés. Aux 100 m nage libre, Estellah Fils Rabetsara sera dans le dernier couloir (7) juste après celui de la nageuse Yusra Mardini (6), une réfugiée qui nage sous la bannière olympique.

    Pareil cas pour Anthony Ralefy aux 100 m papillon qui aura l’honneur de nager aux côtés du nageur Rami Anis, réfugié lui aussi, dans les couloirs 1 et 2.

    L’événement aura lieu les 10 et 11 aout prochains au Centre aquatique olympique à Barra da Tijuca

    Naisa

     

    Les commentaires sont fermées.