Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Chronique : ceux du dedans et ceux du dehors

    il y a ceux du dedans et ceux du dehors. Ceux du dedans vivent ici, au pays des ancêtres. Et quels ancêtres ! Il semble tellement difficile d’atteindre le niveau de sagesse des ancêtres révérés que les malheureux héritiers entrent dans la vie avec un handicap presque insurmontable. Au pays des ancêtres, certains vivent bien, très bien même ; d’autres, la majorité, survivent en espérant, résignés, qu’après-demain ne sera pas pire que demain. Malgré tout le respect dû aux ancêtres, certains bravent tous les dangers pour franchir la barrière qui sépare ceux du dedans de ceux du dehors. Parce que dehors, tout le monde le sait, le soleil brille pour tout le monde et l’herbe est plus verte que les rizières à la saison de la foudre et du tonnerre. La preuve en est que ceux du dehors en témoignent avec force sourires et prodigalités quand ils viennent s’abreuver à la source que ceux du dedans entretiennent bon gré mal gré.

    On connaît peu ceux du dehors. Qui sont-ils, combien sont-ils, ceux qui ont réussi à s’extraire d’un pays qu’on dit sans avenir ? Ils sont tellement discrets sur leur quotidien loin là-bas, que leurs omissions et leurs mensonges nourrissent ici les fantasmes sur la vie formidable de ceux du dehors.

    On en sait un peu plus sur les sentiments qui habitent ceux qui, loin d’ici, suivent l’actualité du pays de leurs ancêtres. Le temps de s’adapter à un monde si différent, la résignation a baissé la garde pour laisser la place à l’incompréhension et à la colère (pourquoi notre pays n’est-il pas le paradis qu’il devrait être ?) et, on ne s’en vante pas tous les jours, à la culpabilité de s’en être sorti et de pouvoir offrir un avenir à ses enfants alors que là-bas, au pays de la grand famille, tout va de mal en pis.

    Les rencontres entre ceux du dedans et ceux du dehors sont rares, souvent biaisées, chacun enfermé dans un rôle qu’il habite à son corps défendant. Rares mais pas impossibles et peut-être en train d’évoluer. C’est ainsi que les 8, 9 et 10 juillet derniers, la ville française d’Aix-en-Provence accueillait ZAMA AIX 2016, rassemblement inédit de la diaspora, Zanak’i Madagasikara Ampielezana (ZAM), pour «identifier des pistes d’initiatives et de projets à destination de Madagascar et de la diaspora, sur la base de thématiques qui nous rassemblent ; de créer un lien permanent entre toutes les individualités éparses afin que leurs volontés et leurs savoirs soient mieux mis au service de Madagascar». Initiative à suivre puisque Zama Aix 2016 «s’engage à terme à agir du dehors pour changer les choses du dedans.»

    Kemba Ranavela

    zama-aix2016.org

     

    Les commentaires sont fermées.