Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Echos du week-end

    Le public boude les spectacles 

    Depuis quelques mois, les spectacles ne drainent plus tellement les foules. Et cela semble encore avoir été le cas ce week-end car le public Tananarivien ne s’est pas vraiment déplacé pour assister aux concerts. Et pourtant la prestation des artistes s’est améliorée, que ce soit au niveau artistique ou au niveau technique.

    Beaucoup se disent que le nombre d’évènements culturels qui se déroulent au même moment est à l’origine de cette situation et que le public ne sait plus où aller. Effectivement, rien que ce week-end dernier, il y a eu de nombreuses soirées spéciales « Vita bac », un grand concert spécial rap à Antsahamanitra, samedi dernier, Théo Rakotovao et Mikea à Antsahamanitra qui s’est tenu hier…

    En ce qui concerne le spectacle de Njakatiana et Lôla qui s’est déroulé au Coliseum, hier, les organisateurs ont peut-être mal étudié le projet. Comme le soulignait un spectateur, si le concert s’est tenu dans un endroit moins imposant que Coliseum, il aurait affiché complet. De plus les deux artistes se sont donné à fond pour satisfaire le public, avec un répertoire bien arrangé, une scène toujours animée…

    En revanche, le festival « Hiragasy Makotrokotroka » a séduit le public. Deux troupes ont effectué un battle : Rakotosolofo Betsinjaka de Fenoarivo et Rafarasoamanga Georgine. La représentation de cette dernière a bien plu au public : presque sans se retenir, et en jouant avec des mots, elle a surtout mis en avant tous les problèmes sociaux, économiques et politiques qui prévalent actuellement au pays. « Que tu le veuilles ou non, c’est cela la vérité », ont clamé les membres de la troupe.

    Holy Danielle

    Les commentaires sont fermées.