Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    L’alternative

    L’alternative

    Fin juillet dernier, une délégation de dirigeants africains a participé à une réunion en Chine suivie du Sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération entre les deux continents. Un évènement significatif, à plus d’un titre, car d’une part la participation des pays africains a été massive avec une cinquante de pays et d’autres part, la rencontre a débouché sur la signature de différents accords de financement de projets et de dons.

    Le fait est que le monde bouge à une vitesse crescendo. L’Afrique, y compris Madagascar, reste le réservoir mondial de matières premières et tous les partenaires tentent d’avoir leur part. Paradoxalement, elle n’obtient pas forcément les profits à la hauteur de ses richesses. C’est plutôt le contraire qui existe avec notamment des multiples exigences, en bonne et due forme, avant que la concrétisation des projets, pourtant promis, se termine. Il faut ainsi un parcours du combattant pour obtenir les financements des bailleurs, avec en toile de fond le respect de divers paramètres.

    C’est dans ce contexte que la Chine est en train de griller la politesse aux autres pays. Car avec lui, la coopération est plutôt simple. Il suffit juste de respecter les engagements de part et d’autre et tout est ficelé. Une manière pas très « catholique » diront certains, mais il n’en demeure pas moins que ses financements sont d’une bouffée d’oxygène pour des pays en voie de développement obligés de quémander pour financer des projets de développement. A l’instar de tous les partenaires, la Chine ne fait pas de cadeaux pour les beaux yeux des Africains mais, dans une certaine mesure, elle reste une alternative incontestable. A titre d’illustration, la réhabilitation de la route d’Ambilobe – Vohémar dans le nord a été maintes fois sollicitée mais jamais réalisée. Ces temps-ci, il semble que la Chine s’y intéresse déjà. Voilà qui risque encore une fois de faire grincer des dents quelque part.

    Rakoto

     

    Les commentaires sont fermées.