Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Litige familial : A.Ramaroson reste en prison

    Litige familial : A.Ramaroson reste en prison

    Le président national du parti Masters Alain Ramaroson va devoir encore patienter en prison. Son procès prévu se tenir hier, a été reporté sine die.

    Grosse déception pour les partisans d’Alain Ramaroson hier à Anosy. Le procès du politicien n’a pas eu lieu. Il devait se présenter devant le doyen des juges pour enquête au fond concernant l’affaire qui l’incrimine, mais ce dernier n’y était pas présent.

    Selon les informations, c’est son propre frère, Gaston Ramaroson qui a déposé une plainte à son encontre, l’accusant d’avoir effectué une transaction de terrains sans avoir eu l’autorisation familiale et pour faux et usage de faux. Selon Gaston Ramaroson, son frère aurait usé de faux documents afin de conclure cette vente.

    Affaire complexe

    L’avocat de la défense a fait savoir que l’accusation portée à l’endroit de son client est non fondée, car «il aurait été désigné par sa mère comme étant le principal héritier après la mort de celle-ci». Ce dernier s’interroge si ce ne sont pas les plaignants qui «ont usé  de faux et usage de faux».

    Par la même occasion, le Procureur  général de la cour d’Appel (PGCA), Jacques Randrianasolo a expliqué que l’avocat d’Alain Ramaroson s’est plaint que son client a été accusé à tort. En effet, selon le testament que l’avocat a présenté sous ses yeux, Alain Ramaroson est l’héritier légal. Le procureur a admis que le  plaignant n’a aucun droit de regard sur cet héritage étant donné qu’il a transmis l’héritage à la mère d’Alain Ramaroson qui l’a ensuite légué à ce dernier. Par conséquent, le PGCA a envoyé une requête au doyen des juges pour que ce dernier puisse entreprendre une enquête au fond.

    En attendant une lumière à ce litige assez complexe, le farouche opposant au régime actuel continue sa détention préventive pour une durée indéterminée car sa demande de liberté provisoire a été refusée par le tribunal. Une demande qui a été déposée depuis vendredi dernier.

    Nadia

     

    Les commentaires sont fermées.