Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Kidnapping et meurtre à Mangasoavina : la police sur la trace de deux voitures

    Kidnapping et meurtre à Mangasoavina : la police sur la trace de deux voitures

    La mort de Farhane Houssenaly, le ressortissant karana qui a été froidement abattu par des kidnappeurs avant-hier à Mangasoavina Besarety, continue de défrayer la chronique. Les enquêteurs tentent actuellement de réunir toutes les pièces du puzzle.

    Les malfaiteurs étaient-ils obligés d’abattre leur proie ? Cette question hante actuellement les enquêteurs de la Brigade criminelle qui privilégient l’hypothèse d’un kidnapping qui avait mal tourné. Afin de faire toute la lumière sur cette affaire, les limiers ont ouvert une enquête avec comme indice, la description et la marque des voitures utilisées par les criminels.

    L’on sait en effet que les malfaiteurs circulaient à bord d’une Peugeot 309 de couleur bleu et une Peugeot 405 de couleur rose. Les douilles des munitions retrouvées sur les lieux du crime sont également des pistes qui permettraient de remonter aux auteurs et les commanditaires de cet acte odieux.

    Par ailleurs, selon certaines indiscrétions, les parents du défunt n’auraient pas encore déposé  plainte.

    Son frère et son père indemnes

    Pour rappel, les bandits ont pris en filature la Hyundai i20 conduite par le jeune Karana. Ce dernier était accompagné de son frère et de son père qui n’est autre que le patron d’un grand magasin de quincaillerie sis à Mahavoky Besarety. Ils étaient sur le point de rejoindre leur villa sise au quartier résidentiel de la cité Planton à Ambaranjana quand les bandits ont sévi à hauteur de Mangasoavina. Les bandits ont bloqué la route avec leurs voitures.

    Depuis, tout s’est déroulé très vite. Les malfaiteurs ont ouvert le feu. Touché, Farhane Houssenaly a perdu le contrôle de son véhicule qui s’est mis à reculer avant d’être stoppée par un poteau téléphonique. Les bandits sont par la suite partis en trombe sans demander son reste. Trois impacts de balles ont été relevés sur la portière avant gauche et arrière gauche de la citadine.

    Notons au passage que Farhane Houssenaly qui poursuit ses études en France venait juste d’arriver au pays.

    Mparany

    Les commentaires sont fermées.